Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

DSK : LES AVOCATS TESTENT LEURS PLAIDOIRIES HORS DU TRIBUNAL

 

Me Brafman, avocat de Dominique Strauss-Kahn, face à la presse à la sortie du tribunal de New York.
Me Brafman, avocat de Dominique Strauss-Kahn, face à la presse à la sortie du tribunal de New York. Crédits photo : MICHAEL NAGLE/AFP

Alors que les avocats de Dominique Strauss-Kahn optent pour un quasi- silence, le représentant de la victime présumée a choisi un discours offensif faisant de Nafissatou Diallo la représentante des femmes victimes d'abus sexuels à travers le monde.

La bataillede communication opposant Dominique Strauss-Kahn à son accusatrice Nafissatou Diallo a débuté lundi après-midi sur les pelouses du tribunal de New York par la voix de leurs avocats. Les deux camps ont mis en avant leurs axes de défense devant les journalistes à la sortie de l'audience : d'un côté, une relation sexuelle consentie, de l'autre, une femme digne représentant les victimes de violences sexuelles à travers le monde.


«La décision de Dominique Strauss-Kahn de plaider non coupable est une déclaration forte et éloquente», selon son avocat Benjamin Brafman, qui s'est exprimé le premier devant les médias. «Il va apparaître clairement qu'il n'y a pas d'élément fort montrant qu'il y a eu d'agression ou d'acte forcé dans cette affaire.» La défense va donc plaider la relation sexuelle consentie entre l'ex-patron du FMI et la femme de ménage de l'hôtel Sofitel de New York.


Benjamin Brafman a également affirmé que l'ensemble des avocats de DSK «ne reviendront pas sur le fond de cette affaire en dehors du prétoire.» La défense a donc choisi la stratégie du silence en attendant d'avoir en main les éléments d'accusation détenus par le procureur. Dès lors, c'est sans surprise que Me Brafman a refusé de répondre aux questions des médias à la fin de sa courte déclaration.

«Elle va dire au monde entier ce que Dominique Strauss-Kahn lui a fait»

Une attitude aux antipodes de Kenneth Thompson, l'avocat de la plaignante, qui a longuement répondu aux interrogations de la presse à la sortie du tribunal. Me Thompson, star du barreau spécialiste de la défense des minorités, a violemment rétorqué aux arguments de la défense. «L'idée selon laquelle la victime serait consentante est absolument ridicule. Elle tient à ce que vous sachiez que tout l'argent ,le pouvoir et l'influence de Dominique Strauss-Kahn aux quatre coins du monde ne pourront pas changer ce qu'il s'est réellement passé dans cette chambre d'hôtel. La vérité éclatera au grand jour», a-t-il promis.


Sa cliente «va venir devant ce tribunal, elle va s'assoir dans le box des témoins et elle va dire au monde entier ce que Dominique Strauss-Kahn lui a fait.» Kenneth Thompson a dépeint une femme «courageuse» mais «dévastée» et «traumatisée» par «un acte sexuel terrible à l'encontre d'une femme innocente.»


L'accusation semble également vouloir faire de Nafissatou Diallo un emblème. «Elle se bat pour sa dignité en tant que femme, et pour toutes les femmes et enfants dans le monde qui ont été abusés sexuellement et ont trop peur de dire quoique ce soit», a clamé Kenneth Thompson à l'issue de cette déclaration offensive. Une posture qui fait écho aux différentes manifestations féministes organisées notamment en France, ou à l'accueil hostile réservé à DSK à l'entrée du tribunal par des femmes de ménage, scandant «honte sur vous» tout au long de son audience.


LIRE AUSSI :

» Les étapes du parcours judiciaire de DSK


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :