Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

CHOMAGE : HOLLANDE CONFIE SON PLAN A EL KHOMRI, waouh quel tandem ! quelle merde !

CHOMAGE : HOLLANDE CONFIE SON PLAN A EL KHOMRI, waouh quel tandem ! quelle merde !

(D’après un article du Figaro, revisité)

Lors de l'annonce de son Plan pour l'emploi, François Hollande a évoqué « un état d'urgence économique et social ». Pour Bertrand Chokrane, il y a bien urgence, mais le Président de la République doit changer de méthodes. Qui est Bertrand Chokrane : Diplômé de l'Ecole normale supérieure et titulaire d'un post-doctorat au MIT, Bertrand Chokrane a été responsable du planning stratégique chez Renault-Nissan puis chez Dassault-Systèmes. Il est actuellement PDG d'une société d'analyse financière spécialisée dans le domaine de l'audit, du conseil et de la prévision de marché
Ce Plan pour l'emploi vise une réforme du droit du travail et la renégociation de la convention d'assurance-chômage dont on sait qu'elles aboutiront forcément à une diminution des droits des salariés et des chômeurs. Il n'est pas certain qu'elles conduisent à des créations d'emploi. Car, faut-il le rappeler, les employeurs embauchent lorsque leur carnet de commande se remplit. Or, la consommation et l'investissement ne repartent toujours pas, et ce n’est pas la croissance qui peut nous donner un espoir de relance.
Dans un effet d'annonce, le Chef de l'Etat choisit un traitement social du chômage : 500 000 formations pour les chômeurs, des primes à l'embauche, 50 000 contrats de professionnalisation, 1000 postes supplémentaires dans l'enseignement professionnel en 2017, juste de quoi donner l'apparence d'une inversion de la courbe du chômage et pouvoir se représenter. Mais avec quel budget, d’où va-t-il sortir l’argent, ce plan ayant été évalué à + de 7 milliard d’euros ? Si réellement 500 000 chômeurs étaient formés, il faudrait 5 milliards d'euros. Si on ajoute les primes à l'emploi, on voit mal comment le chiffrage annoncé de 2 milliards a été calculé. Quant au financement, le Président nous annonce qu'il n'y aura pas de hausse d'impôts et que des économies seront réalisées, mais sans autre précision. Facile de berner le peuple !
Hollande demande aux partenaires sociaux de recenser les formations répondant aux besoins des entreprises, région par région, branche par branche : Est-ce aux partenaires sociaux de le faire ? Quand on sait qu'ils gaspillent 35 milliards d'euros par an pour la formation, est-il opportun de leur confier cette tâche ? En revanche, pour les formations en alternance qu'il souhaite développer, le Président demande aux nouvelles régions récemment formées de recenser les besoins pour chaque bassin d'emploi. Où est la cohérence ?
Les entrepreneurs ne demandent pas des primes à l'embauche ou des subventions, ils ne demandent qu'une chose : la diminution des charges sociales trop lourdes
Quant au modus operandi … Hollande a choisi l'inertie. Il compte sur Myriam el Khomri ( !!!), la Ministre du Travail, dont on peut raisonnablement douter des compétences dans ce domaine, pour élaborer un projet de loi inspiré des propositions de la commission Badinter et délimiter un socle garanti de droits sociaux simplifié.
Hé bien mes amis, on n’est pas sortis de l’auberge, et ce n’est pas demain que la courbe du chômage va s’inverser !!!

Partager cet article

Repost 0