Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

MACRON L'ILLUSIONISTE

l'attelage diabolique

l'attelage diabolique

Cet homme est un feu-follet, une anguille, plus populiste que lui tu meurs : il dit selon les circonstances de ses prises de parole ce que son public a envie d’entendre.

Non ce n’est pas un homme politique, c’est un saltimbanque.

Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l'étranger: ‘la colonisation de la France était un crime contre l'humanité",
Opposer les Français, ressortir ces histoires pour diviser, pour remobiliser, on voit bien les soucis électoraux qu'il y a derrière tout ça. Ce n'est pas digne d'un chef d'Etat d'aller agiter des cicatrices qui sont encore très douloureuses.
François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a jugé "indignes d'un candidat à la présidence de la République" les propos tenus par Emmanuel Macron en Algérie sur la colonisation française, mercredi lors d'un meeting à Compiègne. "Cette détestation de notre histoire, cette repentance permanente est indigne d'un candidat à la présidence de la République. Il y a quelques temps, M. Macron trouvait des aspects positifs à la colonisation. Ca veut dire qu'Emmanuel Macron n'a aucune colonne vertébrale. Il dit simplement ce que ceux qui l'écoutent veulent entendre".

Macron perd le sens des réalités : alors que nous avons tant de mal à caser les migrants dans notre pays, alors que leur accueil pose problème, il dit en substance : « J’entends des gens confondant tout, déclarant que les réfugiés représentent un risque, ils commettent une erreur politique et morale profonde », Cela « ne correspond pas » aux valeurs de la France, insistant que dans un contexte de lutte contre le terrorisme, il était du « devoir » de l’Hexagone d’accueillir ceux qui bénéficient d’un asile politique. Il faut en accueillir davantage : on en reste pantois !

Chez Emmanuel Macron et François Bayrou, tout est faible, de la baisse des dépenses publiques à celle des prélèvements obligatoires !

D'abord sur sa vision des politiques économiques menées jusque-là : il estime que la France et l'Europe se sont trompées de politique. En réalité, il s'agit surtout de la France qui a accumulé les retards en sortie de crise tant sur le chômage que sur la croissance. Ces mesures à « contretemps » sont largement imputables à Emmanuel Macron lui-même en charge de l'économie à l'Elysée puis à Bercy ! Quant à la recherche d'un nouveau modèle de croissance fait d'une autre politique énergétique et de beaucoup de numérique, tous les pays développés sont en passe de le trouver ! Ce qu'Emmanuel Macron présente comme un nouveau plan d'investissement n'est pour une large part un nouveau plan de dépenses de fonctionnement. Macron, cet homme qui n’a aucune expérience de la politique terrain, qui n'a jamais été élu, qui a été le conseiller de Hollande avec les conséquences désastreuses qu’on connaît, puis Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique pendant 2 ans avant de démissionner pour faire campagne.

Le terrain, terroir et territoire, terreau des Français qui font de leur mieux, Emmanuel Macron ne l'a jamais labouré. Il ne le connaît pas. Perché dans la tour Montparnasse, il regarde la France à distance, par les études d'opinion, les courbes de sondages, l'analyse du marketing politique. Il organise des déplacements en France comme autant d'escales initiatiques. Au-delà du réel, il s'est lancé dans la vie politique en menant une campagne de chaman, exposant son ego à la face du monde, étalant un discours pseudo-progressiste, multipliant les prêches illuminés. La marche va dans le sens du vent - mais «être dans le vent, c'est avoir le destin des feuilles mortes»

Macron c’est l’illusion qui décevrait gravement les Français, alors que nous venons de vivre le pire quinquennat de notre histoire.

Partager cet article

Repost 0