Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

UNE INTERVIEW ET DES REPONSES SANS CONCESSION DU DEPUTE PS CHRISTIAN BATAILLE : INCROYABLE MAIS VRAI !

«Il faut remettre les écologistes à leur juste place»

Chrisitan Bataille: «À mon avis, le débat entre les progressistes et les obscurantistes ne fait que commencer.»

 

INTERVIEW - Pour Christian Bataille, le député PS du Nord, la «stratégie de concession systématique» de l'exécutif vis-à-vis des Verts «va désespérer la gauche et les syndicats».


LE FIGARO.- Faut-il une nouvelle législation sur les OGM?

Christian BATAILLE.- Oui, probablement. Mais cette nouvelle législation doit être l'occasion de remettre en cause le postulat jamais démontré scientifiquement selon lequel les OGM sont nocifs. Le gouvernement doit demander des rapports et des expertises. Malheureusement, il n'est pas sur cette ligne. Stéphane Le Foll estime que l'avis du Conseil d'État n'est pas fondé sur le plan technique. Le Conseil d'État, ce n'est pas rien tout de même. On ne peut pas balayer ses avis d'un revers de manche. Le ministre de l'Agriculture aurait dû mieux mûrir sa réponse.


En quoi les positions des Verts sur les OGM sont-elles préjudiciables?

Nous avons en France, dans le domaine agronomique, une recherche très pointue et remarquable. En raison des blocages sur les OGM, les recherches sont poursuivies à l'étranger.


Le gouvernement a-t-il voulu donner des gages aux écologistes?

C'est certain. Sur les OGM comme sur les gaz de schiste, ce sont eux qui donnent le «la» et imposent leurs raisonnements obscurantistes. Leur influence est surdimensionnée par rapport à leur poids politique réel. Je regrette que la majorité socialiste soit attelée aux avis péremptoires de M. Placé et d'autres. Ces dernières semaines, le balancier a été envoyé beaucoup trop du côté des Verts. Il faut remettre les écologistes à leur juste place. Il est temps que le cercle de la raison reprenne l'ascendant sur les Torquemada de l'obscurantisme.

«On ne peut pas faire repartir l'économie à coup d'emplois d'avenir.»

Le PS peut-il froisser les Verts à quelques mois des municipales?

Cette stratégie de concession systématique va désespérer la gauche et les milieux syndicaux. L'exécutif et le PS ont choisi de privilégier des gens avec lesquels l'alliance est flottante, au détriment d'un électorat stable et fidèle. Ce sont des choix anti-industriels portés par le parti de l'immobilisme, voire de la régression.


Vous êtes pro-nucléaire, pro-gaz de schiste et pro-OGM. Vous sentez-vous isolé au PS?

Absolument pas. De nombreux parlementaires, élus de zones industrielles, considèrent qu'il faut privilégier l'industrie et qu'on ne peut pas faire repartir l'économie à coup d'emplois d'avenir. Les partisans du social écologisme, que j'appelle les Verts pâles, sont loin d'être majoritaires. À mon avis, le débat entre les progressistes et les obscurantistes ne fait que commencer.


On vous accuse d'être l'homme des lobbies…

À en croire mes détracteurs, ma carte de visite serait très chargée. On dit que je fais partie du lobby électrique, gazier, que je suis proche de Total… Tout cela n'est pas sérieux. Ce ne sont pas des arguments de fond mais un procès habituel chez les écologistes. Je défends juste la croissance de l'industrie.

Partager cet article

Repost 0