Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

TRIERWEILER, GAYET, CAHUZAC ... : les vies secrètes de François Hollande (Midilibre.fr)

François Hollande, version privée.
François Hollande, version privée. (FRED DUFOUR / AFP)

L'hebdomadaire L'Express publie ce mercredi matin les bonnes feuilles d'un livre qui tente de dévoiler la facette privée de la vie de François Hollande. De ses déboires sentimentaux aux rendez-vous cachés du quinquennat, aucune parcelle n'est épargnée. 

François Hollande, côté privé. C'est dans les coulisses de la vie personnelle du Président qu'a souhaité s'introduire Elise Karlin, journaliste à L'Express, avec son livre "L'homme qui voulait vivre ses vies" (qui paraît ce mercredi chez Fayard).


L'Express, qui publie les bonnes feuilles de l'ouvrage, ne manque pas de pointer de nombreuses anecdotes qui tentent de dresser un portait peu flatteur du versant privé du Président.Tel ce coup de fil matinal à un socialiste qui "a osé un commentaire sur son ex-compagne un matin à la radio, plusieurs semaines après la séparation officielle " avec Valérie Trierweiler. Ou ces "fuites très calculées dans la presse" dont Trierweiler serait "responsable" pour "se venger de tel élu, répliquer à tel conseiller, transmettre tel message".


Un maître dans la protection de sa vie privée

Les bonnes feuilles publiées seront probablement du "pain béni" pour les nombreux détracteurs de François Hollande. Elles montrent le goût du secret, la cruauté, l'indécision dont le Président peut être capable une fois que les caméras sont éteintes... et peuvent réapparaître lorsqu'elles se rallument. "Il arrive (...) que François perce sous le président", affirme la journaliste.


Ainsi, alors que les premières rumeurs de sa liaison avec Valérie Trierweiler commencent à faire du bruit dans Paris, Hollande dément à ses proches. "François Hollande, longtemps, cache même à ses plus proches qu'il y a une autre femme dans sa vie", affirme l'ouvrage. Y compris à son ami de confiance (et parrain de ses enfants Thomas et Julien), l'avocat Jean-Pierre Mignard.


"Aucun accord à l'amiable"

Quelques années plus tard, cette relation avec Valérie Trierweiler, qui a vu le couple arriver à l'Elysée, s'apprête à se terminer. Hollande est gêné de devoir signer seul un communiqué de rupture. "Un instant, Hollande a pensé pouvoir convaincre Valérie Trierweiler de signer avec lui le communiqué qui mettait "fin au bas du parchemin".


Mais, comme l'avenir le montrera, il n'en sera rien. "Un peu plus d'une semaine après les révélations de Closer, elle lui signifie rudement qu'elle ne participera à aucun simulacre d'accord amiable", raconte Karlin. Une situation que le Président "regrette auprès d'un proche".


"Il me jette ? Qu'il supporte les conséquences"

"'Il me jette ?'", se serait alors interrogée Trierweiler, dit-elle. "Qu'il en supporte les conséquences ". "Qu'il montre enfin ce qu'il est, un homme qui trompe, qui trahit, un homme qui ment, un homme qui passe d'une femme à l'autre d'une nuit à l'autre".


Plus incroyable encore est le récit de la rédaction du communiqué officiel qui annonce la séparation. Alors qu'il appelle l'AFP pour dicter son texte, la journaliste qui prend en note le communiqué de rupture reprend François Hollande (qu'elle connaît "depuis des années", et tutoie), et propose une formulation moins brutale.


"François Hollande fait savoir..."

Ce dernier souhaitait commencer le texte par "François Hollande fait savoir...". "Un peu ennuyée", son interlocutrice l'interroge : "L'entourage de François Hollande fait savoir ?", raconte Elise Karlin. "'. Mais non, François Hollande fait savoir, puisque c'est moi qui t'appelle !' / '- Alors il faut dire "je", sinon ça donne le sentiment que tu parles de toi à la troisième personne'".


Pas moins vexée par la rudesse du communiqué, Valérie Trierweiler est alors tentée d'écrire ses mémoires (qu'elle discute avec le directeur des éditions Albin Michel dans le restaurant de Cyril Lignac), et "balancer" quelques secrets gênants du quinquennat Hollande : en particulier ce "rendez-vous secret" de son ex-compagnon avec Jérôme Cahuzac.


Une rencontre secrète avec Jérôme Cahuzac

La rencontre, qui a lieu au domicile privé de Hollande et Trierweiler, a lieu en décembre 2012, quelques jours après la publication des premières révélations de Mediapart. Un rendez-vous qui fera dire à Hollande avoir été " berné " par son ancien ministre du Budget, tandis Cahuzac assurera lui-même n'avoir "jamais mis les pieds là-bas".


L'ouvrage raconte enfin le match médiatique ayant opposé Julie Gayet à Valérie Trierweiler, le 28 février dernier. Alors que Julie Gayet est donnée absente de la Cérémonie des Césars, qui se déroule le soir, elle s'y présente, sourire aux lèvres. Pourtant, "l'ex" n'est pas décidée à se laisser faire. "Deux heures plus tôt, Valérie Trierweiler est au premier rang du défilé Dior".


Une revanche de Trierweiler encore possible ?

Les relations des deux "ex" ne se seraient pourtant jamais rompu et Hollande serait toujours "tendre et attentionné" avec son ancienne compagne. Celle-ci considérerait avoir "perdu une bataille, pas la guerre". Hollande multiplierait ainsi "les témoignages laissant penser que ses sentiments pour elle sont loin d'être éteints".


Hollande l'homme, à qui "la solitude fait horreur", imaginerait ainsi toujours "une vie avec 'Valérie'". Tandis qu'elle souhaiterait "une réhabilitation publique, des garanties, un retour en majesté". 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :