Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

QUELQUES UNES DES REFORMES DE NICOLAS SARKOZY PARMI TANT D'AUTRES

nsarkozy une

Que n’a-t-on fait comme reproches au Président Sarkozy !

J’ai toujours été frappé par la fragilité des accusations. Les critiques m’ont toujours paru futiles, superficielles, inconsistantes. Et elles reviennent sans cesse reprises en cœur par la majorité des médias :
- Sa soirée au Fouquet's après la victoire aux élections
- Ses réparties en langage trop populaire !
- Ses liens avec des grands patrons
- Son franc parler, sa taille ! mais oui, on l’a raillé sur son physique !


Pourquoi cela ?

 

Peut-être parce qu’il dérange par le nombre et l’importance des réformes qu’il a fait (celui qui ne fait rien n’est pas critiqué). Mais surtout, je crois, les intellectuels ne lui pardonnent pas d’occuper le terrain des idées qu’ils occupaient depuis 1968. Contrairement à ses prédécesseurs, il dit les choses en toute simplicité, quitte à remettre en cause quelques idéologies sacralisées. Par exemple, sur les sanctions à la jeunesse délinquante, sur l’immigration incontrôlée, sur l’assistanat excessif, etc. L’intelligentsia parisienne ne lui a jamais pardonné de parler de manière décomplexée de vérités qui ne font pas partie de l’idéologie politiquement correcte. Ainsi, toutes les occasions ont été bonnes pour dire du mal de lui.

 

 

Des réformes qui vont marquer le pays en profondeur et qui sont un véritable progrès de notre démocratie (elles sont courageuses car les premières réduisent son propre pouvoir de président) :

- La possibilité de recours individuel devant le conseil constitutionnel
- Modification de la constitution et Réduction des pouvoirs du Président de la République au profit du Parlement et des citoyens
- La limitation à deux mandats de cinq ans pour le Président de la République
Et puis, en vrac, quelques autres parmi les 931 réformes engagées et réussies : l'autonomie de l'Université réclamée depuis 1968 par P. Mendès-France, leader de la gauche. Même imparfaite, elle met à bas le tabou de l'égalitarisme et sera porteuse de fruits sur le long terme.
- Réforme des collectivités territoriales que depuis 20 ans aucun gouvernement n'avait réussi
- Réduction du nombre d’élus avec la création des conseillers territoriaux en lieu et place des conseillers généraux et des conseillers régionaux.
Rapprochement des policiers et gendarmes sous la même autorité, d’où une amélioration de 50% d’élucidation des crimes et délits
- Mise en place du service minimum lors de grèves de secteurs publics
- La suppression de la taxe professionnelle (impôt imbécile selon F. Mitterrand)
- Revalorisation du salaire des enseignants

- Réduction de la délinquance –17% ; des homicides –40% ; des atteintes aux biens – 28% ; de la délinquance de proximité – 40% ; et aussi de la mortalité routière
- Hausse de 20% du budget justice avec 1300 postes supplémentaires – Création de 9400 places de prison – Plusieurs mesures pour éviter les récidives (peines planchers, rétention de sûreté, traitements préventifs…) – Recouvrement des avoirs illégalement acquis par des condamnés, etc.
- Amélioration des retraites agricoles (création d’un minimum, revalorisation, extension au conjoint)
- Encouragement de la construction (loi Scellier, pass foncier, prêts à taux zéro doublés) 
- Construction au total sur le quinquennat de 2 millions de logements dont 600 000 logements sociaux contre la moitié seulement entre 1997 et 2001
- Modération des loyers par la modification de l’indexation
- Instauration du droit au logement opposable (34974 ménages ont pu être relogés après recours)
-Augmentation de 30% du budget de logement des Sans abri qui est passé à 1,13 milliards
- Annoncés en mars 2010, onze établissements de réinsertion scolaire fonctionnent désormais (cent cinquante élèves de 13 à 16 ans ont rejoint ces structures, 9 autres sont prévus en 2011)
-Forte augmentation des bourses et des logements pour étudiants
-Création du RSA (1,9 millions de foyers aidés – mais surtout, il n’est plus aussi intéressant qu’avant de ne pas travailler
- Revalorisation de 25% sur 5 ans l’allocation adulte handicapé et le minimum vieillesse : voilà c’est fait.


Tout comme ont été réalisées toutes les autres  réformes que les partis de gauche et d’extrême droite s’efforcent de gommer. Ils préfèrent lui imputer la responsabilité de la crise mondiale et espère faire oublier tout ce que Nicolas Sarkozy a fait, en espérant que le peuple ne s’en souviendra pas au moment de voter.

Nicolas Sarkozy a été le Président le plus actif de la 5ème République, il doit le rester pour mener à terme ce qu’il lui reste à accomplir.

Partager cet article

Repost 0