Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

QUELQUES REFLEXIONS AU SUJET D'UNE PSEUDO-AMIE

 CAP-D-AGDE.jpg

Le Cap d'Agde


J’ai failli intituler ce texte « réflexion au sujet d’une ex-amie », mais cela aurait signifié qu’elle ait pu l’être de manière absolue et qu’elle ne l’est plus. Or, le préfixe « pseudo » me parait plus adapté (Mot tiré du grec, qui s'unit à certains noms pour marquer que la qualité qu'ils expriment est fausse, ou qu'elle ne convient pas à la chose ou à la personne, fausseté).

 

Le plus décevant est que je dois admettre que la confiance que j’avais placée en la personne que je considérais comme une amie n’était pas méritée, que ce mot a été galvaudé, foulé aux pieds et que cette pseudo-amie se révèle enfin sous son véritable jour… et ce n’est pas beau !

 

Je ne sais pas vous, mais l’amitié pour moi c’est inconditionnel. Ne croyez surtout pas que je sois parfaite, je peux être tyrannique, exigeante, intolérante, souvent dans l’excès aussi bien dans mes défauts que dans mes qualités. Par contre, la franchise, la spontanéité, le courage de mes opinions, sont des traits bien marqués chez moi, pas diplomate pour deux sous, brut de décoffrage parfois, cela a le mérite d’être clair.

 

Donc pour en revenir à cette pseudo-amie, je ne peux pas en dire autant, le courage n’est pas son fort, je dirai même qu’elle est très lâche, qu’elle n’affronte pas les situations, qu’elle les fuit, qu’elle a peur de parler, qu’elle n’assume rien, mais aussi qu’elle cache très bien son jeu et peut faire illusion, la preuve, je me suis fait berner et ce pendant longtemps  !

Alors que je lui demande un rendez-vous téléphonique pour dialoguer, pour avoir une explication à sa défaillance, elle répond au texto « suis pas dispo » : 3 mots lourds de sens quand on a eu une attitude incorrecte et malhonnête au possible. C’est l’apanage des faibles, des couards, des veules de se conduire ainsi, après 20 ans de relation amicale.

 

Seule pendant des années, larguée par sa fille puis par son fils, privée de ses petits-enfants, je l’ai soutenue quand c’était le désert autour d’elle, je l’ai reçue chez moi et nous avons partagé des évènements familiaux importants. Récemment je lui avais même rédigé un témoignage destiné au Juge des Affaires Familiales pour appuyer sa requête en vue de pouvoir obtenir un droit de visite et d’hébergement pour recréer le lien dont elle était privée avec ses petits (Je vais d’ailleurs écrire au Juge pour l’invalider, je ne vois pas pourquoi je persisterai à lui rendre service compte tenu de son attitude inqualifiable).


Je ne veux pas noircir le tableau, elle a des qualités, c’est une bosseuse invétérée, fonctionnaire à la retraite, elle fait des ménages à temps plein et double sa retraite au black, et c’est plutôt bien car il faut avoir la volonté de faire ça ! Elle aime rigoler, elle est de droite (pour moi c’est une qualité), un peu extravagante, mais bon, ça a son charme aussi, même si je trouve qu’à 60 balais un piercing au nombril ça fait bizarre, chacun fait ce qu’il veut !


Elle a aussi retrouvé une de ses sœurs, ses neveux et nièces après une très longue absence, ses parents qu’elle ne voyait plus depuis des années et dont elle s’occupe en maison de retraite. Voilà du positif pour elle. Quand j’ai été opérée il y a 3 ans, elle m’a rendu visite plusieurs fois et j’avais beaucoup apprécié. Comme quoi, tout n’est pas noir, même si je trouve qu’il y en a assez comme ça !

 

J’aurais dû quand même avoir la puce à l’oreille car je l’avais souvent trouvé critique au sujet de ses connaissances, voisins ou nouveaux amis : Marie-Lyne ceci, Cath cela, Fred autre chose, Josy, sa mère et ses cancers, son fils, sa fille, mais bon … parfois on peut se laisser emporter par la conversation et déraper un peu, ne pas se rendre compte.

Je sais maintenant que c’était pareil sur mon dos, et ça, c’est juste insupportable. Je me souviens d’une fois aussi où elle m’a envoyée la photo  torse nu d’une amie qui avait un cancer au sein et qui la lui avait envoyée confidentiellement à elle pour lui montrer l’évolution de sa maladie. J’étais choquée de voir qu’on pouvait diffuser une telle photo, c’était … comment dire, très impudique.

 

Alors aujourd’hui je reste perplexe devant ce constat d’échec d’amitié, je n’irai pas jusqu’à dire malheureuse car je réserve ce mot à des évènements plus douloureux, mais attristée.

 

Moi j’ai la chance d’avoir ma famille, mes enfants, mes petits-enfants et malgré quelquefois des mots pas toujours doux, des engueulades, des fâcheries même, on finit toujours par se retrouver car on s’aime et c’est bien là l’essentiel. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille mais je dois me dire que c’est ça la chance : pouvoir s’appuyer sur la cellule familiale, partager avec eux l’essentiel de la vie, des anniversaires et fêtes diverses, et même souvent, sans aucune raison, des grillades, des goûters, des pique-nique ! Vous qui me suivez, vous savez que j’ai des problèmes de santé, mais mon petit-fils aîné Kévin, et son cadet Maverick me soutiennent et même me surveillent à 22 et 18 ans ! Mes fils m’encouragent dans mon difficile parcours, et j’ai même été étonnée de leur réaction affectueuse appuyée quand ils ont compris que c’était sérieux et qu’il fallait faire bloc.

 

Donc cette réflexion me permet de relativiser, et même de me dépasser pour que l’échec soit minimisé voire transcendé. Dans la vie il faut savoir tirer partie de chaque situation et cette expérience en particulier doit me permettre de tirer les bonnes conclusions. Nietzche n’a-t-il pas dit  « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » ?

 

Je vous embrasse toutes et tous. A bientôt.

brescou.jpgLe fort de Brescou


Je relaie cet article sur Facebook et Twitter pour ceux qui me suivent sur ces réseaux sociaux, avec le statut "public".

 

Partager cet article

Repost 0