Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

POURIM : cette année la fête Juive a lieu ce week-end 27/28 février 2010

pourim-present.jpg

Pourim est l'occasion d'offrir des cadeaux alimentaires


Pourim (hébreu : פורים Pûrîm « sorts », de l'akkadien pūru) est une fête juive qui commémore la délivrance des Juifs par le roi de Perse du complot mené par Haman, un vizir, qui avait planifié leur extermination, ainsi que relaté dans le Livre d'Esther (Meguila). Les Juifs se trouvaient en effet sous domination perse après la prise de Babylone, où ils avaient été gardés en captivité depuis le VIe siècle av. J.-C..

La fête de Pourim est caractérisée par la récitation publique du Livre d'Esther, l'envoi mutuel de colis d'aliments et boissons, les dons aux démunis, et un festin de célébration (Esther 9:22). Pourim est également riche en coutumes, par exemple de boire plus que de coutume pour certains, des mascarades et déguisements, voire des manifestations populaires.

Pourim est célébré le 14 du mois hébreu d'Adar. Dans les villes qui portaient une enceinte du temps de Josué, y compris Jérusalem, Pourim est célébré le 15 de ce mois, appelé Chouchan Pourim. Comme toutes les fêtes juives, Pourim commence la veille du jour civil précédent, au coucher du soleil.

Les évènements ayant mené à Pourim furent consignés dans le Livre d'Esther. Brièvement:

  • Lors d'un festin donné à Suse par le roi de Perse Assuérus, sa femme Vashti est répudiée pour avoir désobéi au roi. Esther Bat Avigaïl, une jeune femme qui cache ses origines juives comme le lui a conseillé son cousin ("bat dodo" en hebreu qui veut dire fille de l'oncle ( de mardoche) Mardochée, est choisie comme nouvelle reine par Assuérus.
  • Mardochée surprend un complot fomenté par des « gardiens du seuil » pour tuer le roi. Il prévient la reine, et le fait est consigné dans les annales du roi, mais Mardochée n'est pas récompensé.
  • Haman l'Agagite fils de Hamedata, jouissant des faveurs du roi et l'un des hommes les plus puissant de son temps, prend ombrage de ce que Mardochée le Judéen ne se prosterne pas devant lui. Il persuade le roi de faire publier un décret d'extermination du peuple judéen dont il fixe la date par cléromancie au 13 Adar.
  • Lorsque Mardochée en prend connaissance, il prend un deuil si spectaculaire que l'affaire parvient aux oreilles d'Esther. Celle-ci se montre d'abord réticente à parler au roi, car il pourrait lui en coûter la vie. Convaincue par Mardochée, elle demande à tout le peuple Juif et à ses servantes de jeûner pendant 3 jours et de prier pour elle, après quoi elle ira voir le roi.
  • Voyant le roi, Esther le convie à un festin avec Haman, mais garde le silence sur ses motifs et les convie à un autre festin. Troublé, Assuérus, ne pouvant trouver le sommeil, se fait lire les annales, et prend connaissance des actes de Mardochée. Il convoque Haman pour savoir comment récompenser un tel homme, et c'est ainsi que, par suite d'un quiproquo, Haman escorte Mardochée en habits royaux devant la foule. Haman rumine sa vengeance, et projette de faire pendre Mardochée.
  • Lors du second festin, Esther dévoile son identité juive et le complot qui vise sa communauté. Elle démasque le tyran. Le roi autorise les Juifs à se défendre contre les attaques décrétées par le ministre. Haman est pendu à la potence qu'il avait préparée pour Mardochée. Mardochée est nommé premier ministre. Le sort (Pour) s'est retourné contre les auteurs du funeste dessein d'extermination des Juifs.
  • La nouvelle ne parvient aux endroits reculés qu'un jour plus tard. Les Judéens prennent les armes et vainquent ceux qui voulaient les tuer. De grandes réjouissances sont célébrées dans tout l'empire perse.

Suite à la décision de la Grande Assemblée, le Livre d'Esther devint l'un des Ketouvim, intégrant le canon biblique juif.
La série d'évènements qu'il relate s'est tenue sur neuf ans et aucune relation ne semble se dessiner entre eux. Toutefois, ces évènements, lorsqu'ils sont analysés globalement, révèlent que les « coïncidences » sont en réalité des preuves de l'intervention de Dieu (alors que Son Nom n'est mentionné nulle part), opérant « derrière la scène ». Cette interprétation est développée et expliquée par les commentaires talmudiques, midrashiques et autres de la Meguilla.

La fête de Pourim fut de tous temps tenue en haute estime par le judaïsme. Certains enseignent que, même après la venue du Messie, alors que les Livres prophétiques et les Autres Écrits seront tombés dans l'oubli, on se souviendra encore du Livre d'Esther, et que la fête de Pourim continuera à être observée (Talmud de Jérusalem, Meguilla 1/5a; Maïmonide, Yad, Meguila).

Comme Hanoucca, le statut de Pourim en tant que jour férié est quelque peu inférieur aux jours déclarés saints dans la Torah. En conséquence, la tenue d'un commerce, ainsi que les travaux manuels sont autorisés à Pourim, bien qu'en certains lieux, des restrictions sur le travail ont été imposées (Choulhan Aroukh, Orah Hayim, 696). Une prière, ou plutôt un complément de prière (« Al ha-Nissim »—« Pour les Miracles »), est insérée dans la Shemona Esreh au cours des offices du soir, du matin et de l'après-midi, ainsi que dans l'action de grâce après les repas.

Pourim comporte quatre mitzvot, surnommées « les quatre mem » :

  1. Meguila : lecture publique, à la synagogue, du Livre d'Esther, lors des offices de la veille et du matin du jour de Pourim
  2. Mishloa'h Manot : envoi de colis alimentaires aux amis
  3. Matanot la'eviyonim : présents aux démunis
  4. Mishte vesim'ha : repas festif et joyeux

Exubérance dans la synagogue [modifier]

Un « ra'ashan », crécelle tenue à la main, faite le plus souvent de bois, utilisée pour couvrir la voix du lecteur de la Meguila lorsqu'il prononce le nom de Haman.

Pourim est une occasion où la tolérance est plus large que de coutume, y compris dans les murs de la synagogue elle-même. Par exemple, au cours du service public, de nombreuses congrégations ponctuent la lecture de la Meguila de sifflements bruyants, percussions et cliquetis lors de la mention du nom de Haman (54 occurrences).

Cette pratique remonte aux Tossafistes, des rabbins ayant vécu au 13e siècle dans le nord de la France et en Allemagne, qui l'instituèrent en suivant une interprétation midrashique du verset Deut. 25:19 (Tu effaceras le souvenir d'Amalek) : ce midrash précisant qu'effacer signifiait « même du bois et des pierres », ces rabbins écrivaient le nom de Haman, l'engeance d'Amalek, sur deux pierres polies qu'ils cognaient et frottaient jusqu’à ce que le nom en soit effacé.

Les pierres tombèrent en désuétude, mais le fait de cogner demeura. Certains inscrivaient le nom de Haman sur les talons de leurs chaussures, et tapaient des pieds à la mention du nom, en signe de mépris.

pourim-crecelle1.jpg

crécelle utilisée pour couvrir le nom de Haman


La volonté d'effacer le nom céda à son tour l'usage à la coutume de faire du bruit (ce qui, symboliquement, revenait aussi à effacer le nom) , et l'emploi d'une crécelle (Ra'ashan en hébreu – « faiseur de bruit », de ra'ash, « bruit »; Gregger en yiddish - du polonais grzégarz, « crécelle ») se répandit.

L'ambiance « bon enfant » s'étendit à l'office lui-même et, de nos jours encore, certaines congrégations lisent les prières d'une manière qui serait considérée comme sacrilège en toute autre occasion, par exemple en chantant sur un air de chansons connues, ou en employant des mélodies utilisées lors d'autres célébrations juives.

Ces coutumes sont maintenant presque universelles. Toutefois, quelques rabbins, principalement ceux qui sont originaires de pays où ces coutumes n'étaient pas connues, comme le Yémen, ont protesté contre ces excès, considérant qu'ils perturbent la lecture publique, et conservent à Pourim un caractère silencieux et solennel.

 

Si cela vous intéresse, plus d'infos sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pourim


-toiledavid.gif

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :