PERMIS de CONDUIRE PLUS DIFFICILE A OBTENIR

Publié le par Stella Vidal

Une nouvelle grille d'évaluation pourrait voirle jour pour éviter que des élèves obtiennentle permis malgré des zéros dans des matières clés.
Une nouvelle grille d'évaluation pourrait voirle jour pour éviter que des élèves obtiennentle permis malgré des zéros dans des matières clés. Crédits photo : LOIC VENANCE/AFP

Un tour de vis pourrait être donné dans les prochains mois à l'épreuve pratique.

Les candidats au permis de conduire devraient se hâter. D'ici à quelques mois, un tour de vis pourrait être donné à l'épreuve pratique. Les services de l'État viennent en tout cas de tester un nouveau certificat d'examen, rempli par les inspecteurs pour y noter l'élève. Un travail discret qui pourrait aboutir à un changement des toutes nouvelles règles de notation, remaniées il y a à peine un an dans le cadre de la réforme du permis de conduire.


Aujourd'hui, un candidat peut échouer quand il n'a pas obtenu un minimum de 20 points, ou quand il a commis une faute éliminatoire. Demain, il pourrait aussi être recalé après avoir eu un seul zéro dans une épreuve importante. C'est ce que souhaitent les syndicats d'inspecteurs qui jugent les nouvelles règles trop laxistes et veulent que le zéro soit un motif d'ajournement pour «compétences non acquises». «Avec la réforme du permis, le pouvoir politique a voulu augmenter les taux de réussite et les faire passer de 52% à 65%. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la sécurité sur nos routes», affirme Christian Grolier, responsable du Snica-FO.


Avec la nouvelle grille d'évaluation généralisée depuis avril 2010, les inspecteurs ont constaté qu'un élève pouvait repartir avec le permis après deux zéros dans des matières clés, telles que «adapter son allure aux circonstances» ou encore «maintenir les espaces de sécurité». «Depuis ce certificat d'examen, des personnes prennent le volant alors quelles n'ont pas le niveau», certifie Christophe Nauwelaers, responsable de l'Unsa-éducation routière.

 

Le recours à la faute éliminatoire

Malgré des notes médiocres, ces «mauvais élèves» parviennent à sauver leur examen et à se hisser jusqu'à la barre des 20 points grâce aux nouveaux points bonus accordés pour «courtoisie au volant» ou pour «conduite économique»… Certains inspecteurs se sont ainsi demandé si la justice pourrait se mêler au débat.

«Est-ce que leur responsabilité peut être engagée après avoir accordé un permis à un élève qui aussitôt commet un grave accident?», s'interroge Christian Grolier. Mal à l'aise, beaucoup d'inspecteurs ont, selon lui, renoncé à utiliser le zéro. Et se rabattent sur la faute éliminatoire pour écarter le candidat dangereux. Pas question donc pour eux de se plier aux volontés des politiques qui réclament de meilleurs taux. «C'est bien la preuve que le certificat d'examen doit être modifié», estime Christophe Nauwelaers.


Alertés, les pouvoirs publics ont accepté de reconsidérer les règles du jeu, tout en minimisant la situation. «Des candidats ont en effet eu leur permis avec plusieurs zéros. Mais ces cas sont rares», assure-t-on dans les services chargés de la sécurité routière qui ajoutent: «Toutefois, il faut en tenir compte et voir comment on peut faire évoluer le certificat d'examen.»


Le 15 mars, l'administration devrait analyser les résultats des tests réalisés autour d'une nouvelle grille d'évaluation. Elle pourrait ensuite apporter des corrections au nouveau système de notation. S'il devient un motif d'ajournement, le zéro pourrait alors terroriser les prochains candidats au permis. Pour Christian Grolier, si cette nouvelle règle est adoptée, le permis ne sera pas plus difficile à obtenir. À voir…


LIRE AUSSI :

» Sécurité routière : vers de nouvelles mesures

» L'État prépare 40 millions de permis électroniques

» La confiscation du véhicule, ultime stade de la répression


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog