Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

OBAMA déçu par la position de la France en faveur de l'adhésion des Palestiniens à l'UNESCO

Échange ferme entre Sarkozy et Obama sur la Palestine

Mots clés : , , , , , , ,

Par lefigaro.fr Publié le 14/11/2011 à 08:14 Réactions (49)
Nicolas Sarkozy et Barack Obama à la fin du G20 de Cannes, le 4 novembre.
Nicolas Sarkozy et Barack Obama à la fin du G20 de Cannes, le 4 novembre. Crédits photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

Figaro.fr

Après la séquence télévisée mettant en scène leur amitié à la fin du G20 de Cannes, à l'heure de la grand-messe de TF1 et France 2, Barack Obama se dit «déçu» par Nicolas Sarkozy. Le président américain a déclaré dimanche ne pas avoir apprécié le soutien de la France à l'adhésion des Palestiniens à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).


«J'ai eu une conversation très franche et ferme avec le président Sarkozy à ce sujet», a expliqué le président des États-Unis, à l'issue du sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique à Hawaii. Barack Obama était interrogé sur la révélation d'un échange privé avec son homologue français, le 3 novembre en marge du G20, au cours duquel ils taclaient le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. «Je ne peux plus le voir, c'est un menteur», avait lancé Nicolas Sarkozy à son sujet. Et Obama de rétorquer : «Tu en as marre de lui, mais moi, je dois traiter avec lui tous les jours!».

 

Mercredi, après la publication de cette embarrassante conversation par le site français Arrêts sur image , la Maison-Blanche avait tenté de rassurer Israël, en affirmant que Barack Obama travaillait «dans une grande proximité avec le premier ministre Nétanyahou».

«Profonde déception»

Refusant de commenter cet échange, le chef de l'État américain a seulement indiqué dimanche que la conversation se rapportait au vote de la France en faveur de l'adhésion de la Palestine à l'Unesco, le 31 octobre. «La conversation privée que j'ai eue avec le président Sarkozy se rapportait à ma profonde déception à l'égard du vote de la France en faveur de l'entrée des Palestiniens à l'Unesco, alors qu'elle savait parfaitement que, selon nos lois, cela nous obligerait à stopper nos versements à l'Unesco», a souligné le président américain.

Avant de répéter que l'adhésion pleine et entière des Palestiniens à des organisations internationales ne pouvait se faire, selon lui, qu'après un accord de paix avec Israël.


De son côté, Nicolas Sarkozy a adressé une lettre «personnelle» au premier ministre israélien, dans laquelle il promet d'oeuvrer en faveur de sanctions accrues contre l'Iran, a révélé dimanche le quotidien israélien Yédiot Aharonot. L'Élysée a confirmé l'existence de ce courrier, sans toutefois en dévoiler le contenu. Mais selon une traduction en hébreu de cette missive, Sarkozy aurait paraphé sa correspondance en assurant Nétanyahou de son amitié. Le gouvernement israélien s'est abstenu de tout commentaire sur la conversation Obama-Sarkozy.

(Avec AFP)

Partager cet article

Repost 0