Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

NICOLAS HULOT : MAIS QU'EST-CE QU'IL ETAIT ALLE FAIRE DANS CETTE GALERE ?

Nicolas Hulot songe à quitter Europe Écologie-Les Verts

 (d'après Lucile Delorme, revu et corrigé)  

 
Nicolas Hulot en juin dernier.
Nicolas Hulot en juin dernier. Crédits photo : BERTRAND GUAY/AFP

Selon l'un de ses proches, l'ex-candidat à la primaire écolo pourrait l'annoncer fin août. 

Bilan amer. Grand perdant de la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Nicolas Hulot pourrait prendre congé du mouvement à l'occasion des journées d'été du parti écologiste à Clermont-Ferrand du 19 au 20 août prochain. Selon son conseiller Jean-Paul Besset, «Hulot pourrait quitter le parti à la fin du mois d'août». «Si vous voulez mon sentiment personnel, il ne viendra pas à Clermont», dit-il dans un entretien au quotidien La Montagne.


Vendredi sur France Info, Hulot a en tout cas assuré qu'il ne voyait pas forcément son avenir avec EELV. Face à l' «immense gâchis» de sa défaite à la primaire, il estime que «cela ne sert à rien d'insister». Il préfère reprendre «une autre forme d'engagement», pas forcément politique. «Je ne me sens pas homme politique et je n'ai pas envie de le devenir» , a-t-il dit. Il se déterminera «avant les journées d'été, et très calmement, sur (son) positionnement pour les mois à venir» .

Vives critiques contre Joly 

Cette annonce intervient sur fond de règlement de comptes avec sa concurrente Eva Joly. Dans un entretien au magazine Bretons, Nicolas Hulot l'assure : la primaire d'EELV «aura donné un spectacle assez préjudiciable» de l'écologie, ne se plaçant pas «au niveau d'une campagne présidentielle». L'ancien candidat raconte que les écologistes «de Jean-Vincent Placé à Cohn-Bendit, en passant par Cécile Duflot et Noël Mamère, n'ont eu de cesse de (lui) demander de les rejoindre».

Selon lui, au bout du compte, tout, dans l'organisation de la primaire, a été fait pour lui «compliquer la tâche».

En cause ? Hulot cite pêle-mêle le calendrier, le périmètre de vote, le délai «insuffisant» entre les deux tours et une procédure si compliquée, selon lui, qu'à peine un quart des gens inscrits sur son site ont pu voter. Et Hulot de se demander «quel diplôme de psychologie il faut avoir pour comprendre leur fonctionnement».


Mais ses critiques les plus vives, c'est à Eva Joly qu'il les réserve. Selon lui, elle a été «incapable de s'affranchir des attaques», faisant ainsi référence à son inaction lorsqu'il avait reçu d'un militant un seau d'épluchures pendant un déplacement début juillet (voir la vidéo). Ce comportement «pas très noble » ne donne pas à Hulot «envie d'y rester». Il ajoute : «Ce qui est très étonnant chez les écologistes, c'est que certains ne s'appliquent pas à eux-mêmes les valeurs qu'ils prônent pour les autres.» Un proche de Hulot relativise ses propos. «Les mots choisis sont durs mais cela est probablement dû au moment de l'interview, faite le lendemain de l'affaire du seau d'épluchures», explique-t-il.


Pour Dominique Voynet, maire de Montreuil et ex-candidate à la présidentielle des Verts, ces déclarations sont «sévères et insultantes» (quelle conne celle-là), surtout vis-à-vis des militants. Hulot avait déjà «torpillé la dernière campagne » présidentielle en ne soutenant pas les Verts, grince Voynet sur le jdd.fr qui s'indigne «qu'il puisse recommencer».Allez Voynet, va te coucher !


LIRE AUSSI :

» Défait par Joly, Hulot retrouve une «liberté absolue»

» DOSSIER SPÉCIAL - EELV - La primaire pour 2012

» Eva Joly, l'irresistible ascension d'une combattante

» De Ushuaïa à la présidentielle, la lente conversion de Hulot

 


Partager cet article

Repost 0