Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LILIANE BETTENCOURT ET SA FILLE SE RECONCILIENT

Françoise Bettencourt-Meyers, François-Xavier Banier et Liliane Bettencourt. Crédits photo: AFP.
Françoise Bettencourt-Meyers, François-Xavier Banier et Liliane Bettencourt. Crédits photo: AFP.

Les deux femmes sont parvenues à un accord, mettant un terme aux poursuites judiciaires, dans cette affaire. Il prévoit notamment que François-Marie Banier et Patrice de Maistre ne «fassent plus partie» de l'entourage de la milliardaire.

L'affaire Bettencourt vit-elle un de ses derniers épisodes ? L'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, et sa fille ont annoncé lundi avoir signé un accord mettant fin à leurs conflits. Assistées de leurs avocats, elles se sont ainsi «rapprochées pour mettre un terme aux conflits qui ont perturbé leur vie familiale, ainsi qu'aux procédures engagées», écrivent-elles dans un communiqué commun. Alors que les deux femmes doivent se rencontrer ce lundi, la procédure de mise sous tutelle de Liliane Bettencourt n'a plus de raison d'être, ont annoncé les conseils des Bettencourt.


«Liliane et Françoise, comme elles l'espéraient, se sont rapprochées et sont convenues de mettre fin à toute polémique. Elles se réjouissent de se retrouver, même s'il a fallu trois ans de contentieux judiciaires pour arriver à cette fin heureuse», a expliqué l'avocat de Françoise Bettencourt-Meyers, Me Olivier Metzner. Avant d'ajouter : «Françoise retrouve sa mère libre de toute entrave, ce qu'elle a toujours souhaité et ce qui est maintenant le cas aujourd'hui»:

 

En vertu de cet accord, le gendre de Liliane Bettencourt, Jean-Pierre Meyers, devient le directeur général de Théthys, la holding gérant la fortune de l'héritière de L'Oréal, tandis que les deux petits-enfants de la milliardaire entrent au conseil de surveillance de cette holding. Liliane Bettencourt reste quant à elle présidente du conseil de surveillance de Théthys. Téthys possède, en pleine propriété ou en usufruit, l'ensemble des parts familiales dans le groupe L'Oréal, soit environ 31% de son capital.


Les avocats de Françoise Bettencourt-Meyers et de François-Marie Banier ont également annoncé lundi un accord mettant un terme à leurs différends judiciaires. La fille de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt soupçonnait notamment le photographe d'avoir abusé de la faiblesse de sa mère, âgée de 88 ans, pour obtenir des dons d'un montant d'un milliard d'euros.


«En contrepartie d'un certain nombre d'engagements pris par François-Marie Banier conformément aux souhaits de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt-Meyers se désistera de ses poursuites contre François-Marie Banier devant le tribunal correctionnel de Nanterre», a ainsi indiqué Me Olivier Metzner. «Françoise Bettencourt-Meyers va mettre fin à toutes les poursuites judiciaires dont elle a le pouvoir», a assuré l'avocat.

 

«Dispositions confidentielles»

Si les dispositions de l'accord entre la mère et la fille sont «confidentielles», on sait toutefois que François-Marie Banier se désistera des plaintes qu'il a lui-même déposées dans cette affaire. Selon Me Metzner, le photographe est également écarté de l'entourage de Liliane Bettencourt. «Elle restera toujours une de ses meilleures amies. Par ailleurs, François-Marie Banier ne connaît pas à ce jour la volonté de Mme Bettencourt de continuer à le voir ou non», a toutefois déclaré lundi l'avocat du photographe, Me Merlet.

Les déclarations de Maître Cornut-Gentille, un autre avocat de Banier:


 

Plus d'infos en vidéo sur itélé.fr


Patrice de Maistre cessera d'être le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt à partir du 31 décembre prochain.

Françoise Meyers-Bettencourt avait intenté en avril 2009 une procédure pour «abus de faiblesse» contre l'artiste François-Marie Banier, qu'elle soupçonnait d'avoir profité des largesses de sa mère. «M. Banier a renoncé à ce dont il profitait», a expliqué Me Metzner, précisant que «tout est passé par avocats».

Ce nouvel épisode ne clot pas pour autant le volet politique de l'affaire Bettencourt, dans lequel l'ancien ministre du Travail, Eric Woerth, est notamment soupçonné de conflit d'intérêts.


LIRE AUSSI :

» DOSSIER SPÉCIAL - Procès Bettencourt - Une affaire de famille

» Les multiples procédures de l'affaire Bettencourt

Partager cet article

Repost 0