Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LETTRE D'UN CONFRERE AUX AVOCATS DROIT-DE-L'HOMMISTES, QUAND CA LES ARRANGE ...

avocats

 

Par François Teutsch Avocat.
(paru sur Boulevard Voltaire)

Mes chers confrères,

Je suis inquiet.

La plupart d’entre vous ont des opinions politiques oscillant entre la gauche musclée et le centre droit. La plupart d’entre vous sont gentiment « droit-de-l’hommistes », et toujours partants pour dénoncer qui une atteinte aux droits de la défense, qui les conditions de garde à vue, qui encore l’indignité des conditions de détention ; sur ce dernier point, vous n’avez pas tort.


Vous vous mobilisez aisément pour les minorités opprimées, ou en tout cas pour celles qui le font savoir dans un langage accessible à la bien-pensance.

Une grosse moitié du barreau français exerce sa profession de manière traditionnelle, c’est-à-dire que vous êtes des généralistes, plus souvent inscrits aux audiences de divorce qu’à celles du tribunal administratif, plus compétents en droit pénal qu’en contentieux de la propriété intellectuelle.


Et pourtant, personne ne vous entend dénoncer ce qui se passe sous vos yeux, là, dans notre pays, sous la présidence d’un homme qu’une large partie d’entre vous a élu. Sous un garde des Sceaux que vous semblez apprécier pour son détricotage des réformes de la précédente majorité. Sous un ministre de l’Intérieur envers lequel vous êtes, par principe, méfiants…


Ça ne vous pose pas un petit problème de voir des manifestants à qui on ne peut pas reprocher le moindre rétroviseur cassé, le plus petit crachat sur les flics, le plus minuscule gravier dans une vitrine, dispersés à coups de lacrymo, ou placés à 67 simultanément en garde à vue dans le même commissariat, répartis dans deux cellules, par des flics (dont certains en pleuraient) ?


Ça ne vous interpelle pas que quatre députés d’opposition ne puissent pas passer un barrage de police pour rejoindre leur banc à l’Assemblée ?

Ça ne vous questionne pas que des gendarmes se ridiculisent à verbaliser des gens qui, pour toute infraction, se promènent dans un jardin public avec un sweat orné d’un logo sur lequel on reconnaît la silhouette du Chr… pardon, de quatre personnes se tenant par la main ?


Excusez-moi, chers confrères, de poser des questions idiotes… Mais je vous sais attachés à la défense des libertés publiques, et surtout à ce que tout le monde, y compris ceux dont vous ne partagez pas les opinions de fond, puisse les exprimer, y compris dans la rue, y compris bruyamment, y compris avec des drapeaux et des cornes de brume.


Je sais que nombre d’entre vous seraient prêts à défendre des syndicalistes déférés devant les tribunaux pour des dégradations ou des obstructions à la libre circulation. Gratuitement, si nécessaire.

Alors, chers confrères, quelles que soient vos opinions sur le projet de loi « Mariage pour tous », il serait de votre honneur d’avocats d’élever une protestation solennelle. Juste histoire de rappeler que, dans notre Histoire, vous avez souvent été du côté des opprimés, sans vous poser de questions sur leurs idées.

Votre bien dévoué confrère.


François Teutsch, le 19 avril 2013

Partager cet article

Repost 0