Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LE PRESIDENT SARKOZY REUNIT UNE TASK-FORCE POUR LA CAMPAGNE

 

Nicolas Sarkozy, lors du G20 de Cannes.
Nicolas Sarkozy, lors du G20 de Cannes. Crédits photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP


Figaro.fr

INFO LE FIGARO - Le chef de l'Etat a réuni jeudi à l'Elysée de jeunes élus UMP prêts à se battre pour 2012, ainsi que des sarkozystes historiques.

Des «chevau-légers» pour la ba­taille électorale à venir. Nicolas Sarkozy a reçu très discrètement, jeudi soir à l'Élysée, une poignée de jeunes élus, parmi lesquels Franck Riester, Éric Ciotti, Christophe Béchu, Bruno Beschizza, Valérie Rosso-Debord, Arnaud Danjean, Bruno Retailleau, ainsi que la jeune présidente de l'Agence nationale pour la cohésion sociale, Salima Saa. «Il s'agit d'élus qui allient l'expérience politique et une visibilité nouvelle», décrypte un proche.

Le chef de l'État est à la recherche d'élus motivés, non usés par le pouvoir et prêts à se battre pour lui en 2012. «Je ne peux pas être candidat pour l'instant, mais j'ai besoin de visages qui incarnent l'avenir sans s'inscrire dans tel ou tel courant de l'UMP», leur a lancé le président pour introduire la réunion.


«Il veut faire monter une nouvelle génération, explique un conseiller élyséen. Beaucoup de ministres et de parlementaires sont fatigués. Le président veut identifier de nouvelles têtes, tester leur potentiel, voir s'ils ont faim.»


Mardi, le député de Seine-et-Marne Franck Riester accompagnait le président à Strasbourg. Le député européen Arnaud Danjean était convié, mais il n'a pu venir. À Alain Juppé, Nicolas Sarkozy confiait, il y a plusieurs mois, qu'il avait «tout en tête» pour un éventuel deuxième quinquennat, notamment une grande réforme de l'éducation. «Je changerai la quasi-totalité du gouvernement, je ferai monter une nouvelle génération!», s'était enthousiasmé le président. «Les Français veulent voir leur classe politique renouvelée, glisse un proche. C'est aussi un moyen de ringardiser la gauche qui est encore verrouillée par les éléphants.»

Sarkozystes cajolés 

Cette réunion autour du président a vocation à se renouveler chaque semaine (lire nos éditions du 31 octobre). «Le président ne veut pas encore se mettre dans un organigramme de campagne, mais il entretient plusieurs cercles qui l'alimentent et qu'il teste», note un proche conseiller. En plus de la jeune garde, Nicolas Sarkozy a convié jeudi de vieux amis, Brice Hortefeux, Christian Estrosi et Renaud Muselier. Plus, l'ami retrouvé Yves Jégo.

 

À l'approche de la campagne, le chef de l'État cajole les sarkozystes. Le mois dernier, il a emmené Patrick Devedjian avec lui en Arménie. Et après des mois de froid, il se montre désormais très prévenant avec Christian Estrosi. «C'est rassurant pour lui de retrouver ses vieux repères, ses fondamentaux», décrypte un sarkozyste historique.


LIRE AUSSI:

» Les quadras tissent leur toile à l'UMP et au gouvernement

» La droite organise ses rendez-vous de campagne

» Les députés UMP à la pointe du combat pour 2012

Partager cet article

Repost 0