Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LA PRESIDENCE HOLLANDE, LE VIDE SIDERAL DU PEDALO-FLAMBISTE !

PEDALO-FLAMBISTE.jpg

Les élus PS ou apparentés dans les régions, continuent mollement de défendre celui qui nous sert de « Président », le fameux capitaine de Pédalo, la Fraise des bois.

C’est bien de vide dont on peut parler lorsqu’on évoque Hollande. Si Sarkozy avait placé son quinquennat sous le signe résolu de l’effervescence, la première année + quelques mois de Hollande se sont caractérisés par un dégonflement progressif et inexorable de la baudruche socialiste pour terminer sur un grand vide sidéral : très inquiétant !

Cette vacuité politique, dont le fumet était prévisible est devenue très forte dès les premiers mois du quinquennat pédaloflambiste.

Ainsi - et c’est un simple exemple parmi tant d’autres - pour des raisons purement dogmatiques, on l’a vu supprimer les heures supplémentaires défiscalisées, pour, un an plus tard, se rendre compte que cette idée avait un impact flagrant sur le pouvoir d’achat et l’emploi, y compris et notamment celui de sa base électorale. Trop tard, les Français ne s’y trompent pas, ils voient la différence sur leurs bulletins de paie.

Ainsi, on laisse gentiment libres Taubira, Peillon et Vallaud-Belkacem dans leurs délires constructivistes. Bien évidemment, les histoires de mariage homosexuel, de genre et d’éducation sexuelle à l’école, de laïcité qui cogne, de prisons plus bisou-compatibles, tout cela, c’est très loin d’être neutre pour la société !

Le cœur du problème, à savoir une économie qui part en quenouille, une société qui se clive de plus en plus, une France qui se délite à l’intérieur et à l’extérieur, le président s’en contrefiche : il est dans sa bulle, dans son espace-temps personnel protégé, son vide presque total où rien n’a réellement d’importance que la préparation de ses prochains coups politiques, lui assurant une conservation du pouvoir sans douleur. Incroyable d’être aussi couille molle ! L’unique plan d’action consiste à ne se servir que d’une seule chose : la petite mafia socialiste. Le reste n’est que vide infini.

Avec un tel courant d’air à sa tête, des élus de terrain de gauche qui persistent dans leur aveuglement notoire, qui défendent l’indéfendable, notre Pays est foutu !

 

Partager cet article

Repost 0