Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LA FLOTILLE FREE-GAZA A FAIT ROUTE VERS GAZA MALGRE LES AVERTISSEMENTS

 (d'après le portail Juif francophone)

Six navires transportant de l’aide ont appareillé pour l’enclave palestinienne soumise à un blocus strict, ce dimanche. Israël a prévenu qu’ils seraient arraisonnés s’ils refusaient de rebrousser chemin.

flotille.jpg

D'après AFP - La flottille internationale acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l’aide pour Gaza a appareillé dimanche pour le territoire palestinien, au risque d’une confrontation avec la marine israélienne, bien déterminée à l’intercepter.

Les bateaux, au nombre de six selon les organisateurs, qui veulent briser le blocus de la bande de Gaza par Israël, sont partis en milieu d’après-midi pour leur destination finale, a déclaré à l’AFP Houwayda Arraf, présidente du mouvement Free Gaza, jointe au téléphone par l’AFP.

"Nous sommes partis il y a quelques minutes", a déclaré Mme Arraf peu après 16H00 (13H00 GMT), précisant se trouver à bord de l’un des navires, le Challenger 1.


"Israël bloque une zone à environ 20 milles nautiques de la côte de Gaza et nous comptons atteindre cette zone en fin de matinée ou en début d’après-midi (lundi)", a-t-elle ajouté.

Le convoi naval humanitaire devrait faire une halte à la limite des eaux internationales avant de tenter de parvenir au but lundi matin, avait auparavant affirmé à Gaza le président du Comité pour la levée du blocus, le député palestinien indépendant Jamal al-Khoudari.


La traversée se déroulera "en deux étapes : ils s’arrêteront d’abord dans les eaux internationales à 30 milles nautiques des eaux territoriales (de Gaza), puis demain (lundi) à l’aube, ils se dirigeront vers les côtes de Gaza", avait-il expliqué.

M. Khoudari a exhorté la communauté internationale à protéger la flottille contre les menaces d’interception israéliennes, lors d’une déclaration à la presse.

Plusieurs navires de guerre israéliens étaient déployés au large de la bande de Gaza, a constaté un photographe de l’AFP.


Un responsable israélien a réaffirmé samedi que la marine israélienne empêcherait, de force si nécessaire, la flottille de s’approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise par Israël à un blocus strict —sauf pour les produits de première nécessité— depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste palestinien Hamas en juin 2007.


Si les bateaux refusent de rebrousser chemin, Israël prévoit de les arraisonner et les diriger vers le port israélien d’Ashdod, dans le sud du pays, avant d’interpeller les militants et de les renvoyer dans leur pays, comme il l’a déjà fait par le passé lors d’opérations similaires.

Malgré cette menace d’intervention, les préparatifs se poursuivaient à Gaza pour accueillir la "flottille de la liberté", qui transporte 700 militants et sympathisants de la cause palestinienne, dont des députés européens.


Des manifestants gazaouis devaient lâcher des ballons auxquels étaient attachés des photos d’enfants tués lors de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza pendant l’hiver 2008-2009. (si les Israëliens devaient lâcher des ballons avec des photos d'innocents tués dans des attentats et exactions constantes de la part de terroristes palestiniens, l'ombre générée serait pire que le nuage du volcan islandais!)

L’aide de 10.000 tonnes consiste notamment en 100 maisons préfabriquées, 500 fauteuils roulants électriques ainsi que de l’équipement médical, selon les organisateurs. (et peut-être des armes ??? non ?)

Cinq débarquements similaires ont réussi et trois ont échoué depuis la première opération de ce type en août 2008, selon le mouvement Free Gaza, qui n’en avait jamais organisé jusqu’à présent d’une telle ampleur.

Israël, qui a évacué unilatéralement la bande de Gaza en 2005, se réserve le droit d’en contrôler les frontières terrestres, aériennes et maritimes, à l’exclusion de Rafah, dans le sud du territoire, limitrophe de l’Egypte.

Les Israéliens affirment que le blocus est nécessaire pour empêcher le Hamas de reconstituer son infrastructure militaire à Gaza et le contraindre à libérer le soldat israélien Gilad Shalit, capturé en 2006. En effet, ne l'oublions pas.

 

On peut discuter de la manière dont ont été abordés les navires de la flotille (qui connaissait les risques encourus), mais il faut comprendre la nécessité qu'Israël a d'assurer sa sécurité à tout prix, entouré de pays arabes menaçants, et cible de tous les terroristes potentiels prêts à toutes les ruses.

Je déplore les morts, je déplore toute cette haine, mais on ne peut condamner sans avoir pris connaissance des tenants et des aboutissants, on ne peut ignorer la menace constante dont est victime l'Etat d'Israël. Alors je ne me range pas avec toutes les politiquement correctes prises de position, je ne me réjouis pas pour autant, mais je comprends.

shalom.gif


Partager cet article

Repost 0