Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

JACQUES POUJOL DANS LA STE SPHANGHERO, LE GROUPE ARCADIE, LE NOM QUI REVIENT SANS CESSE

poujol

  Jacques Poujol (midi libre)

 

(source infos articles la Dépêche du Midi, Midi-Libre, Sud-Ouest, Paris-Match, lefigaro, l'Indépendant, Usine Nouvelle ...et bien d'autres)

 

Dans l'actualité brûlante du scandale de la viande de cheval à la place de celle du bœuf, il apparaît régulièrement le nom de l'entreprise Poujol. À commencer par le communiqué émis par Benoît Hamon, ministre délégué à l'économie sociale et solidaire et à la consommation, jeudi dernier, où il est écrit que le ministre «tient à saluer la rapidité avec laquelle le service national d'enquête (SNE) de la DGCCRF a été en mesure de déterminer le circuit de commercialisation de la viande impliquée dans cette affaire. Il se confirme que le fournisseur de l'usine luxembourgeoise, appartenant au groupe Comigel, est le groupe français Poujol.»


Pour les Aveyronnais, ce nom n'est pas inconnu. En effet, en 2002, une entreprise dirigée par Jacques Poujol avait racheté les abattoirs de Sainte-Geneviève puis les avait revendus à la société Arcadie sud ouest. Aujourd'hui, cette société s'appelle Poujol Frères et est une filiale du groupe Arcadie dont le principal actionnaire est la coopérative Lur Berri.

Quant à l'entreprise Spanghero, elle est une filiale de cette même coopérative.Un responsable d'Arcadie précise donc que leur filiale, Poujol Frères, n'a rien à voir avec les achats que peut faire Spanghero sauf que …de fait, jusqu'à la fin de l'année dernière, Jacques Poujol était missionné par Poujol Frères, notamment dans le domaine de la gestion commerciale. Au sein de la société Spanghero, Jacques Poujol exerce toujours une mission auprès de la direction et peut être amené à prodiguer des « conseils » en ce qui concerne les achats. Lesquels sont sous la responsabilité d'un directeur de Spanghero.


Jacques Poujol n'a guère fait de commentaires et a pris soin de rester discret (eu égard aux enquêtes en cours dit-il). Il dit juste que l'entreprise Poujol Frères et lui-même n'ont plus de lien. Chez Arcadie on estime que cette confusion provient des services de l'État. Du côté de Spanghero, on affirme avoir été «grugé» par les maillons de la chaîne d'achat et c'est toute une entreprise qui est suspendue aux prochains résultats des enquêtes.

 

Jacques Poujol, qui était l'actionnaire majoritaire de l'affaire avant son rachat, est entré après celui-ci en orbite de la galaxie Lur Berri. Il est devenu en 2012 directeur opérationnel de Spanghero, en remplacement de Jean-Marc Spanghero, fils du fondateur Laurent Spanghero, et que Lur Berri avait maintenu quelque temps dans ses fonctions. On peut pour le moins se demander si Jacques Poujol, comme son patron Barthélemy Aguerre, homme fort de la filière viande de Lur Berri et PDG d'Arcadie, ont fait tout ce qu'il fallait pour éviter une affaire qui rejaillit sur l'ensemble de ces monuments régionaux de la coopération agricole. La question reste posée : Wait and see !!!

 

Personne ne prend ses responsabilités, personne n'est coupable, tout le monde s'est fait gruger : c'est pas un peu facile comme défense ? L'avenir nous le dira.

Partager cet article

Repost 0