Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

HOLLANDE NE PEUT PAS TOUT SE PERMETTRE POUR TENTER DE GAGNER UNE ELECTION

Publié le par Stella Vidal

UN EDITO DE JEAN-FRANCOIS COPE

François Hollande ne peut pas tout se permettre pour tenter de gagner une élection

 

Une campagne présidentielle est un exceptionnel moment de rencontre entre des candidats à la fonction suprême et le peuple français. Un moment où chacun exprime ses ambitions pour notre pays, ses propositions pour améliorer la vie des Français. Une période où l’on débat d’une certaine idée de la France, projet contre projet.

Cette vision de la politique est balayée par le choix de François Hollande de mener une campagne basée sur les attaques ad hominem et les mensonges. Odieuses attaques verbales, quand il traite personnellement Nicolas Sarkozy de « sale mec » ou « d’être anormal ». Inadmissibles attaques physiques, quand le PS se mêle à des manifestations de violence contre le Président de la République à Bayonne. Mensonges, quand François Hollande annonce à la télévision qu’il veut taxer à 75% les Français les plus riches, une mesure qu’il estimait inefficace et inenvisageable il y a à peine plus d’un an !

Voilà 5 ans que le PS déserte le débat de fond pour couvrir le Président de la République d’un tombereau d’injures, instaurant un climat malsain de haine contre Nicolas Sarkozy. Des amalgames douteux entre le Président de la République et le nazisme, au dénigrement constant de sa personnalité, le PS a délibérément créé une atmosphère propice à l’éclatement de brutalité contre le Président de la République. Cette stratégie du pourrissement du débat public adoptée depuis 5 ans par le PS est à l’origine directe des débordements de violence lors du déplacement du Président de la République à Bayonne. A force de semer l’insulte, on légitime la violence.

Comment accepter que le Président de la République ait pu être la cible de violences de rue de la part d’une alliance entre un groupuscule d’indépendantistes basques et des militants socialistes, dont le seul ciment est l’anti-sarkozysme ? Ce type d’agissements heurte profondément nos valeurs républicaines. Face à ces actes indignes, les dirigeants socialistes ont nié contre toute évidence la présence de militants socialistes parmi les auteurs de ces dérapages inadmissibles. Quelle lâcheté ! La réalité, c’est que non seulement des militants du PS ont pris part à cette manifestation, mais aussi des élus socialistes. Que des élus de la République aient participé à ce type de manifestation est absolument scandaleux.

Voilà pourquoi j’attends que François Hollande ait la décence de présenter, au nom de son parti, des excuses publiques. Il se refuse à le faire et préfère expliquer que Nicolas Sarkozy est responsable des violences dont il a été victime. C’est insultant. Cela ne le grandit pas.

Les Français ne méritent pas une campagne basée sur les attaques et sur les mensonges. En démocratie, il y a une exigence de vérité, de respect et de tolérance. Ces méthodes du PS doivent cesser. François Hollande ne peut pas tout se permettre pour gagner une élection.