Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

HOLLANDE, LA COTE D'ALERTE, CE N'EST PAS "SANDY" MAIS CA Y RESSEMBLE !

Et ça continue encore et encore ............ Wow, les Français auraient-ils pris vraiment conscience de l'incapacité du Mou et de ses acolytes ?

 

Six mois après son élection, François Hollande ne parvient pas à endiguer la chute de sa cote de confiance.
Six mois après son élection, François Hollande ne parvient pas à endiguer la chute de sa cote de confiance. Crédits photo : © POOL New / Reuters/REUTERS

SONDAGE - La cote de confiance du chef de l'État chute à 36%, selon le baromètre politique TNS Sofres-Sopra Group-Figaro Magazine de novembre.

Jamais, depuis 1981, un président de la République n'était tombé aussi bas en popularité, six mois après son élection, que François Hollande. Avec 36% de cote de confiance en novembre, le chef de l'État est le premier, depuis François Mitterrand, à être aussi impopulaire en si peu de temps. Seul le Chirac de 1995 (37 %) était au même niveau.


 

Le chef de l'État est déjà sous pression.
Le chef de l'État, ce Présiflan est déjà sous pression. Crédits photo : Remy de la Mauviniere/AP

Mitterrand I et II restaient aux alentours de 63 %, Sarkozy se maintenait à 53% et Chirac, en 2002, réussissait l'exploit de remonter jusqu'à 49 %. La situation de Jean-Marc Ayrault n'est pas meilleure puisque, six mois après son arrivée à Matignon, avec une cote de confiance de 34%, il se retrouve juste au-dessus d'Alain Juppé (1995) et d'Édith Cresson (1992).


Deux premiers ministres dont le bail a été écourté brutalement par le président. Au bout de onze mois par Mitterrand, pour remplacer Cresson par Bérégovoy. En mars 1997, une dissolution ratée conduit Jospin à remplacer Juppé. C'est dire si la pression est énorme sur les épaules des deux hommes, six mois après la victoire de Hollande à la présidentielle.

La séquence qui s'ouvre est déjà une séquence décisive pour le couple exécutif, avec la remise du rapport Gallois sur la compétitivité le 5 novembre, suivie des décisions du gouvernement à cet égard le lendemain, et la première conférence de presse du président de la République mi-novembre, qui devra montrer qu'il n'est pas l'homme décrit par ses détracteurs. Le congrès de Toulouse du PS, le week-end dernier, a certes permis à Jean-Marc Ayrault de ressouder les rangs socialistes autour de lui. Mais il a aussi montré que deux rivaux se tenaient prêts: Manuel Valls et Martine Aubry.


 


Nicolas Sarkozy se place

Moins de six mois après sa défaite à la présidentielle, Nicolas Sarkozy est de retour aux premières places du baromètre! Juste derrière François Fillon. Cela préfigure-t-il un combat pour la prochaine échéance de 2017?


Marine Le Pen s'impose

La présidente du Front national arrive dans les dix premiers du baromètre! Principalement en raison de la chute des autres. Si le Conseil constitutionnel annule l'élection de Hénin-Beaumont, elle trouvera, avec la législative partielle à venir, une nouvelle tribune qui inquiète ses adversaires.

Partager cet article

Repost 0