Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

HOLLANDE : CONSENSUS MOU ET LAXISME

HOLLANDE DESSIN

 

Le programme de Hollande c’est surtout son anti-sarkozysme qui reste son meilleur atout. Toutes les enquêtes d'opinion le montrent : la motivation première de Hollande et de ses adeptes, c'est la volonté de battre Nicolas Sarkozy quel que soit le prix à payer, et le prix sera lourd. Hollande a livré son projet en une fois et, depuis, on ne peut pas dire qu'il approfondisse, il rectifie juste l’assaisonnement. Quelles mesures parmi celles qu'il propose ont marqué l'opinion ?

60000 postes d’enseignants qu’il veut créer, même si pas grand monde n’y croit, vont générer une incroyable dépense de 30 milliards d’euros ! C’est juste de l’inconscience ou de la démagogie.

Nicolas Sarkozy a dit : "Je propose que désormais tout enseignant qui voudra travailler davantage puisse le faire avec 26 heures de présence dans les établissements contre 18 heures aujourd'hui, avec en contrepartie une augmentation de son traitement de 25%, soit 500 euros par mois, je souhaite aussi donner à chaque établissement la possibilité de constituer de véritables équipes pédagogiques , en lui donnant la liberté de recruter directement les professeurs avec une plus grande souplesse, dans des régimes indemnitaires différenciés" Voilà qui est bien plus raisonnable et efficace, surtout lorsque l’on sait que nous en France avons un ratio d’enseignants/élèves le plus élevé de nos voisins européens !


Hollande peut aussi offrir un iPad à tous les élèves comme il a fait en Corrèze ! avec notre argent ! Décidément cet homme n'a pas le niveau pour présider, c'est un beau parleur, un amateur de bons mots, mais gouverne-t-on avec des mots ?


Hollande dit tout et son contraire : A l'approche du premier tour des élections présidentielles, Hollande, après une volte face par rapport à son attitude précédente d'« ennemi de la finance », ne cesse de rassurer les banques en disant être de leur côté.

Lors d’une visite à Londres, Hollande en avait appelé aux banques de la City de Londres pour qu'elles voient en lui un ami : « Je ne suis pas dangereux, » avait-il dit.

 

Et les heures supplémentaires, celles qui ont créé du pouvoir d’achat pour les salariés, en étant défiscalisées,  ont  rendu le coût du travail moins cher pour les employeurs par la suppression des charges les concernant ? … supprimées ! Voilà une mesure que Hollande va envoyer aux oubliettes si par malheur il est élu, malgré ses effets positifs.


Dans une campagne, il y a toujours un moment où l'électeur récompense l'énergie, la créativité. Visiblement, c'est ce dont profitent Nicolas Sarkozy et Mélenchon actuellement au détriment d’un Hollande mou et ne visant, comme Mitterrand à l’époque, que l’exercice du pouvoir à n’importe quel prix.


La gauche socialiste Française est au plus bas, la plus à gauche d'Europe, divisée hier mais aujourd'hui regroupée car bernée derrière quelqu'un qui n'arrive même pas à gérer sa région ! La Corrèze c'est la Grèce de la France, endettée au maximum, et on voudrait lui confier le pays ?


Et le nucléaire … parlons-en : on ne sait toujours pas ce que François Hollande veut faire sur le nucléaire. Il a signé avec les Verts pour passer de 75% à 50% d'électricité nucléaire et pour fermer 24 réacteurs". Mais il a aussi signé un accord avec Jean-Pierre Chevènement dans lequel on explique que le nucléaire, c'est formidable" :C'est quoi la cohérence entre les deux ? Et voilà qu’il nous dit vouloir fermer seulement la centrale de Fessenheim : comment le croire ? Qu’en pensent les salariés de Fessenheim ? La colère gronde !


Et puis, encore : la taxe de 75% sur les super riches ? du vent, juste destiné à rallier un certain électorat à sa cause car impossible à mettre en œuvre.

Hollande est sans cesse en position de suiviste et d’opportuniste, et non de meneur !


Depuis le début de la campagne, la politique de défense offre peu de place à la polémique. Pour sa deuxième grande intervention sur le sujet, après son déplacement en janvier à l’Île Longue (Finistère), où il avait affirmé sa volonté de maintenir la dissuasion nucléaire, le candidat socialiste à la présidentielle a plaidé « pour une constance dans les choix et les décisions ». François Hollande a réaffirmé sa volonté de retirer les troupes combattantes françaises d’Afghanistan d’ici fin 2012 au lieu de 2013, bigre quel changement, sans remettre en cause les grandes orientations françaises dans ce domaine. Tiens, il trouve que Sarkozy a bien fait tout de même ! Il ne reviendra pas s'il est élu sur la décision prise en 2007 par Sarkozy de revenir dans le commandement intégré de l’OTAN. A la bonne heure !   

 

Nous sommes à 2 semaines de l’élection et les enjeux sont énormes, ne laissez pas ce candidat mou et suiviste qu’est Hollande mettre la France à genoux par toutes les dépenses inconsidérées qu’il va mettre en œuvre. Sarkozy nous a sauvé d’une crise sans précédent, faisons lui confiance pour redonner, maintenant que la crise est derrière nous, de la vitalité et du dynamisme à la France. Au lieu d’une France Forte, avec Hollande, nous aurons …un Pays Bas !



 

 

Partager cet article

Repost 0