Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

FRECHE LE BATISSEUR, FRECHE LE GEANT

Absolument écoeurée par la cabale à l'encontre de Frêche ces jours-ci, dans la Presse, aussi bien à gauche qu'à droite, les hyènes sont déchaînées contre un homme certes un tantinet mégalomaniaque, mauvais caractère, mais une vraie stature, un vrai talent de meneur d'hommes et de créateur.
Il a fait de Montpellier une des villes les plus dynamiques de France, les plus belles, il est allé jusqu'au (presque) bout de ses ambitions pour sa ville et sa région.
Le mauvais procès qu'on lui fait aujourd'hui n'honore pas ceux qui en sont les instigateurs. Sans Frêche, ni Montpellier ni le Languedoc Roussillon ne seraient connus et reconnus comme ils le sont.
2427927381_f5b11f36f6.jpgAlors Frêche a les défauts de ses qualités, mais au moins, c'est un homme qui fonce, un bâtisseur, un ambitieux au sens noble.
Vous savez que je ne suis pas à gauche, loin s'en faut. Je n'ai jamais ressenti d'affinités avec les idées de gauche, mais aujourd'hui, j'avais besoin d'exprimer mon soutien à cet homme qui a tant fait et auquel les languedociens et roussillonnais sont tant redevables.
Voilà la lettre que je lui ai envoyé :


De Madame Stella Vidal (encartée UMP)

404 Chemin du Coteau des Cazes

12400 – Saint-Affrique

 

A Monsieur Georges Frêche

Président de la Région Languedoc-Roussillon

Hotel de la Région

34000 – MONTPELLIER

 

Saint-Affrique, le mardi 2 février 2010

 

 

Objet: soutien à votre encontre

 

 

Monsieur le Président,

 

Depuis de nombreuses années je suis encartée à droite au RPR puis à l’UMP. Pourtant j’essaie, en tant que militante et passionnée de politique, de rester objective et de respecter les personnes qui n’ont pas les mêmes idées. Nous voulons tous que par la politique nos concitoyens vivent mieux, notre pays, notre région. Nous voulons tous la prospérité et la qualité de vie. La seule différence ce sont les moyens par lesquels nous souhaitons y parvenir.

Parfois nous avons raison, parfois nous avons tort, mais je ne crois pas que quiconque, passionné par la chose publique et respectant la République, puisse faire du tort à un pays ou une région qu’il aime.

 

Vous ne me connaissez pas, évidemment moi je vous connais, au travers de vos réalisations et aussi par la Presse dont je me méfie toujours un peu en tentant de démêler le vrai du faux. Politiquement, j’ai toujours combattu la gauche en général, mais sur le plan des compétences –de vos compétences- j’ai toujours pensé qu’outre l’homme intelligent et cultivé que vous êtes, vous étiez l’homme providentiel pour Montpellier puis sa région.

 

Je n’adhère pas à la cabale qui a été lancée contre vous, suite aux propos concernant la tête pas catholique de Fabius, aussi bien par les socialistes que par la droite. Je me reconnais le droit de ne pas me conduire comme les moutons de Panurge, et d’affirmer haut et fort ce que je pense.

 

Oui Monsieur Frêche, je vous soutiens face à la meute des tueurs politiques, je vous respecte et sais pertinemment que vous n’avez pas une once d’antisémitisme, pas une once de haine raciale (je suis d’origine Juive du côté de ma mère, je l’ai appris il y peu de temps, mais j’ai toujours soutenu les Juifs et Israël). Aujourd’hui, on ne peut plus rien dire sans se faire attaquer de toutes parts, on déforme tout, on isole les mots de leur contexte, bref, on devient ignoble, la fin justifiant les moyens : la tentative de la mise à mort politique d’un homme ou d’une femme.

 

Je voulais vous dire ceci, et j’espère que les habitants de votre Région, vos partisans actuels, ne cèderont pas au chantage d’Aubry et des caciques du PS, que vous rendrez coup pour coup à tous ceux qui, de gauche comme de droite vous attaqueront.

 

Bonne chance Monsieur Frêche, vous êtes pour moi un homme qui doit être respecté pour tout ce qu’il a déjà donné à sa ville et à sa région. Si j’étais électrice dans votre région, je voterais pour vous, pour l’homme et non pour un choix politicien.

 

Avec un respect infini,

 

Cordialement,

 

Stella Vidal


Voilà c'est dit, et j'espère qu'il lira ma lettre car je sais qu'il doit en recevoir à la pelle !

statueliberte.gif


 

Partager cet article

Repost 0