Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

ERIC BESSON EXPLIQUE QUE L'ELECTRICITE NUCLEAIRE RESTERA BON MARCHE

 

Éric Besson, ministre de l'Industrie. Crédit : Jean-Christophe Marmara/Le Figaro
Éric Besson, ministre de l'Industrie. Crédit : Jean-Christophe Marmara/Le Figaro

INTERVIEW - Le ministre de l'Industrie réagit à la publication du rapport de la Cour des comptes consacré au coût du nucléaire.

LE FIGARO. - Quelle incidence aura ce rapport de la Cour des comptes sur le prix de l'électricité?


Éric BESSON. - L'électricité nucléaire restera bien une énergie bon marché. Ce rapport n'aura toutefois pas d'incidence sur les prix de l'électricité, puisqu'il confirme qu'il n'y a pas de coûts cachés dans le nucléaire. La hausse des coûts du nucléaire ne représentera qu'une faible partie des hausses des prix de l'électricité à venir qui proviendront aussi des besoins d'investir dans les réseaux électriques, du financement du développement des énergies renouvelables ou des investissements dans les capacités pour faire face aux pointes de consommation.


Est-ce que la Cour des comptes couronne ou pas la compétitivité du nucléaire?

L'avantage comparatif du nucléaire est pleinement confirmé et je m'en félicite. Il n'y a pas de coût caché du nucléaire ou de biais dans nos dépenses publiques en faveur de l'énergie nucléaire au détriment des autres énergies.

Les coûts identifiés par la Cour des comptes sont largement inférieurs à ceux de toutes les autres sources de production d'électricité en dehors de l'énergie hydroélectrique. Cette faiblesse des coûts explique pourquoi les Français bénéficient d'une électricité 40% moins chère que dans la moyenne des autres pays européens.


La France est-elle très claire sur le démantèlement de ses installations nucléaires?

Le coût du démantèlement est anticipé, en tenant compte de toutes les informations disponibles. La Cour souligne à juste titre qu'il existe des incertitudes. Nous nous efforçons de les réduire. Nous avons d'ores et déjà lancé des audits sur les devis de démantèlement et les travaux pour le stockage des déchets, ils seront menés à leur terme d'ici à fin 2012. D'autres seront lancés ensuite, selon le programme pluriannuel défini par le gouvernement.

Une hausse des coûts du démantèlement ne remettrait pas en cause les équilibres économiques: le coût total de production de l'énergie nucléaire n'augmenterait que de 5% environ dans le cas d'un doublement des charges futures de démantèlement ou de gestion des déchets. Je rappelle d'ailleurs que ces charges sont d'ores et déjà provisionnées par les opérateurs nucléaires.

Partager cet article

Repost 0