Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

COPE DEMANDE A FILLON DE LE RESPECTER ET NE VEUT PAS POLEMIQUER SUR SES ORIGINES

copé

Jean-François Copé, candidat à la présidence de l'UMP, a déclaré qu'il n'entendait pas "polémiquer" avec François Fillon sur l'évocation de ses "origines", tout en exhortant son rival à "respecter (sa) personne".

"Je regrette cette escalade, depuis plusieurs jours maintenant, des attaques dont je peux être l'objet de la part de François Fillon. Je veux simplement dire pour ce qui me concerne que je ne polémiquerai pas", a-t-il déclaré lors d'un point presse au Cannet, où il tenait dans la soirée un meeting pour la présidence de l'UMP.

"En aucun cas je ne polémiquerai car je sais bien qu'au lendemain du 18, si je suis élu président de l'UMP, mon premier réflexe sera évidemment de tendre la main à François Fillon comme à toutes celles et ceux qui ne m'ont pas soutenu (...) Mes adversaires, ce sont exclusivement la gauche !", a-t-il ajouté.


Si M. Copé "comprend parfaitement que (sa) ligne politique d'une droite et d'un centre-droit décomplexés, qui assume ses positions, qui est au coeur des attentes du peuple français, fasse l'objet d'un désaccord avec François Fillon", il "demande simplement que cette ligne soit respectée".

"Je demande que (M. Fillon) respecte ma personne, qu'il respecte les messages que j'adresse et mes propositions. Je demande un respect mutuel, y compris en cette fin de campagne", a-t-il insisté.


Interrogé ce matin sur BFMTV-RMC sur une hypothèse de rassemblement de "la droite et l'extrême droite", François Fillon a répondu: "Jamais". "Pour vous jamais mais pour Jean-François Copé peut-être ?", a embrayé le journaliste qui l'interrogeait. "Je ne le crois pas, parce que tout dans ses origines, dans son engagement politique le conduit...", a répondu François Fillon, interrompu dans sa phrase par une relance de son interlocuteur.


Dans son récent livre Manifeste pour une droite décomplexée, Jean-François Copé raconte que son grand-père paternel est arrivé en France en 1926 en provenance de Roumanie pour "fuir l'antisémitisme et le bolchévisme" et que ses grands-parents et son père ont été sauvés en novembre 1943 d'une rafle nazie par une famille de Justes à Aubusson (Creuse).

Partager cet article

Repost 0