Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

BILAN ET ACTIONS DE NICOLAS SARKOZY

Au lendemain de l'opération des policiers du Raid qui s'est soldée par la mort du  jihadiste, le premier ministre est monté au front pour défendre l'action des forces d'intervention, critiquée notamment par le député (PS) Jean-Jacques Urvoas.


"Les réserves et critiques que j'entends sur l'opération menée par les hommes du Raid sont indécentes", a lancé M. Fillon devant plusieurs centaines de militants UMP et en présence du ministre du Travail, Xavier Bertrand, et du secrétaire général adjoint de l'Elysée, Jean Castex, candidat aux législatives de juin dans le département.
Il a aussi justifié l'implication de M. Sarkozy dans cette affaire, approuvée par une majorité de Français selon un sondage: "lorsque la peur et le chagrin atteignent notre pays, il est normal, il est légitime, il est même nécessaire que le président de la République soit en première ligne". "A 30 jours de l'élection présidentielle, jugez Nicolas Sarkozy sur ses actes, jugez-le sur sa capacité à affronter les crises, sur sa façon de vouloir aller plus loin. Nicolas Sarkozy, c'est l'homme qui ne renonce jamais!"

Dans toutes nos démocraties, le multiculturalisme est un échec. On s'est trop préoccupé de l'identité de celui qui arrivait et pas assez de l'identité  du pays qui l'accueillait. La question du fondamentalisme islamiste est posée, les problèmes ne seront pas résolus en refusant d’en parler. Cela passe par la question de l'islam et de nos compatriotes musulmans qui ont peur de l’amalgame et souhaitent une différenciation.  

On a coutume de reprocher beaucoup au Président Sarkozy et parfois tout et le contraire :

*la crise des subprimes et ses conséquences qu’on impute à son bilan ( !), d’avoir aidé les banques, ce qui a sauvé les petits épargnants.

*La réforme des retraites. Il fallait la faire. Nécessairement impopulaire, aucun des prédécesseurs n'avait eu le courage de l'affronter mais tous la disaient indispensable et urgente.

*La relance de l'économie par l'investissement et non par l'assistanat comme dans le passé qui ne donnait que des apaisements à court terme mais des affaiblissements économiques graves à long terme

*L'aide à l'industrie automobile, industrie capitale et vitale pour l'économie française

*La réduction de 160 000 fonctionnaires dont la pléthore plombent notre économie. Contrairement aux apparences, cette mesure est la plus efficace pour l’emploi et la création du statut d'auto entrepreneur qui s'avère un grand succès
*Amélioration de la flexibilité de l'emploi avec la rupture contractuelle
*Développement de l’apprentissage au lieu de forcer des jeunes à suivre des études secondaires.
*Quatre mesures phares en faveur de l’agriculture ont permis aux agriculteurs de dépasser la crise et d’envisager plus sereinement l’avenir et à 7000 jeunes par an de s’installer
* Maintien de la PAC au niveau européen et allègement des charges sociales sur l’heure de travail agricole qui passe de 12,81€ de l’heure à 9,43 payé par la taxe sur les sodas de 0,02€ par canette.

Et bien d’autres mesures encore dont nous aurons l’occasion de parler : et c’est ça que le prétendant socialiste prétend être un boulet ? On rêve ! Nicolas Sarkozy a été et sera l’homme de l’action, nous avons besoin de lui.

 

Partager cet article

Repost 0