Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

ADRIEN TAMBAY REMPORTE LE PRIX DE "LA PLUS BELLE COURSE DE LA SAISON"



GP3 : Adrien remporte le prix de
Agrandir l'image 

La saison de GP3 Series s’est achevée ce dimanche à Monza, théâtre de la huitième et dernière manche du championnat. A cette occasion, l’ensemble du paddock a pu célébrer la fin de cette édition 2010 lors de la remise des prix. Plusieurs trophées ont été décernés, dont celui de la plus belle course de l’année. Ce prix a été remis à Adrien Tambay pour sa victoire décrochée à Spa-Francorchamps il y a quinze jours. Il s’était alors élancé de la 27ème place sur la grille. Après avoir décidé de conserver ses pneumatiques pour le sec malgré la pluie, Adrien s’était emparé de la tête de l’épreuve pour ne plus la lâcher. Cette victoire pleine de maîtrise et de panache, les différents acteurs du GP3 Series ont décidé de la récompenser.

Adrien, vous devez être fier d’avoir été distingué pour une course hors du commun…
Adrien Tambay
: Oui, j’ai été très touché d’être récompensé de la sorte, d’autant que ce sont les écuries et les professionnels évoluant en GP3 Series qui ont voté. Je tiens évidemment à associer le team Manor Racing à cette récompense. C’est un travail d’équipe et je n’y serais pas parvenu sans leur soutien. Je garde de mon passage en GP3 Series de très bons souvenirs et le plaisir d’avoir pu progresser rapidement au sein d’une structure très professionnelle.


Quels souvenirs de cette victoire à Spa-Francorchamps vous reviennent en mémoire ?
Adrien Tambay
: Premièrement, l’arrivée de la pluie sur le circuit et mon premier tour dans ces conditions particulièrement délicates alors que tout le monde rentrait aux stands. J’étais convaincu que mon pari pouvait fonctionner, mais il ne fallait pas commettre la moindre erreur. J’ai aussi en mémoire les trois derniers tours de course, durant lesquels je devais contrôler les tentatives de dépassement d’Alexander Rossi. Je devais à la fois attaquer dans les portions sèches puis rester extrêmement vigilant et défensif dans les secteurs encore humides. Le passage sous le drapeau à damier a été une vraie délivrance. J’étais très heureux pour toute l’équipe, car nous avions été performants tout le week-end mais assez malchanceux depuis les premiers essais. Cette victoire restera l’un de mes plus beaux souvenirs de course avec celle de Magny-cours en AutoGP, un peu plus tôt dans la saison.



Communiqué de Presse,
MadeInMOTORSPORT.com.

 

Partager cet article

Repost 0