Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

COSETTE CASSE TOI !

Il y a des jours comme ça où on pète un plomb à cause d’un collègue de boulot, d’un client, d’une copine etc…, le petit truc qui devient la goutte d’eau qui fait que le vase déborde.

C’est l’histoire d’une voisine un peu trop collante, un peu trop mièvre, un peu trop envahissante, bref un peu trop tout !
 

A 8 heures du mat, un samedi matin, vous avez envie de vous épiler les jambes à la cire, corvée sans cesse repoussée mais là, ça devient urgent sinon d’avoir des jambes qui ressemblent à celles d’un singe. Et je te mets la cire à chauffer, prépare les bandelettes, commence l’application….Dring !!!! voilà Cosette qui vient quémander un morceau de pain pour les tartines de confiture du petit (qui a 15 ans tout de même).


13 heures :
Cosette a un coup de blues, aimerait bien venir prendre un café avec moi ! son copain rencontré la veille à 17 heures l’a laissé tomber pour une autre…non vous ne rêvez pas, c’était l’homme de sa vie…

20 heures : affalée dans le canapé, un expresso sur mon plateau, les pieds sur la table basse les orteils en éventail…c’est Christina Aguilera chantant « Hurt » qui m’avertit que quelqu’un m’appelle sur mon portable : Cosette, toujours elle, qui aimerait bien boire un thé mais qui n’en a plus. Je lui refile la boite de sachets.

21 heures : je suis au téléphone avec ma cop Domi, et j’ignore le coup de sonnette de Cosette que j’aperçois sur l’écran de contrôle, mais c’est qu’elle insiste grave !!!!!! Je pense qu’elle va partir, aller dormir ou peigner la girafe après tout je m’en fous pourvu qu’elle me foute la paix.

22 heures : merde, j’aurais dû éteindre la lumière, la voilà qui revient à la charge, avec 5 flacons de vernis à ongle, quel dilemme, elle ne sait pas lequel appliquer pour mettre avec sa tenue bleue demain pour un apéritif de mariage….

Alors là Cosette, avec ses problèmes existentiels qui vont du sachet de thé au vernis à ongles, si j’étais un mec je dirai qu’elle me les brise menu, menu. Avec son pognon qu’elle se paye un escort boy, une nouvelle bagnole, un séjour aux Seychelles, mais qu’elle me lâche un peu.
 
Et puis quoi, pourquoi je me gêne ??? Dis Cosette, vends ta maison, déménage, depuis que tu le dis, fais-le. Je ne te supporte plus, oisive, gâtée, trop gâtée, trop de fric, pas assez de matière grise, trop de nombrilisme. Je sais pas moi, œuvre au secours catholique, aux restos du cœur, pars dans un dispensaire en Afrique, si tu as besoin d’exister, mais lâche moi, je n’en peux plus de te supporter, compris, right ? 5 sur 5 ?


Et là, Cosette interloquée se casse, ne comprend pas ma colère : même pas mal Cosette, trop con pour se remettre en question, cas désespéré, fin de l’histoire.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :