Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE MESSAGE DE CONFIANCE DE N.SARKOZY AUX ARMEES

Publié le par Stella Vidal


Nicolas Sarkozy (ici aux côtés du chef d'état-major des armées, Jean-Louis Georgelin), a salué le travail «remarquable» de l'armée. Crédits photo : AP


Nicolas Sarkozy (ici aux côtés du chef d'état-major des armées, Jean-Louis Georgelin), a salué le travail «remarquable» de l'armée.

Dans un entretien diffusé mardi soir sur France 2, le chef de l'État promet que le budget de la défense ne sera pas victime de la crise. Il annonce que la France «aidera» les Etats-Unis en Afghanistan.

Nicolas Sarkozy se sera finalement exprimé à deux reprises à la télévision lors des cérémonies du 14 Juillet. L'une lundi soir dans l'émission «À visage découvert», sur France 5. La seconde, dans le cadre de l'émission «Voyage au coeur de l'armée de Terre». Un entretien avec Michel Drucker diffusé mardi soir sur France 2. Certaines déclarations du chef de l'État ont déjà été rendues publiques.
 

Le président de la République a ainsi adressé un «message de confiance» aux militaires français. «Je dis aux Français qu'ils peuvent être fiers de l'armée française». Une armée «professionnelle, compétente, dévouée», qui «fait un travail absolument remarquable, assure la sécurité de notre pays, défend nos intérêts à travers le monde».

Nicolas Sarkozy a salué également le «travail de modernisation sans précédent» effectué ces dernières années par l'armée, «des plus hauts gradés au plus simple soldat». «Nous leur avons imposé des modifications, des réformes comme jamais dans l'histoire on ne l'avait fait. Et Nicolas Sarkozy de souligner les «impacts industriels en termes d'emploi, de technologie», y compris dans le domaine civil. Le chef de l'État a ainsi fait allusion au nucléaire.


Nicolas Sarkoy a aussi promis que le budget de la défense ne serait pas victime de la crise économique «parce qu'on ne peut pas rogner sur la sécurité de la France». Il a donc confirmé «les 377 milliards d'euros de crédits sur les 12 prochaines années» pour la modernisation des équipements prévus par la loi de programmation militaire qui doit être adoptée mercredi par le Parlement.

Parmi les priorités, le président cite «tout ce qui tourne autour du renseignement», ainsi que «la protection de nos hommes». «Je ne peux pas oublier qu'il y a un an, pratiquement jour pour jour, dix de nos jeunes soldats mourraient en Afghanistan et mon devoir de chef des armées c'est de faire en sorte que nos hommes bénéficient de toutes les protections modernes pour faire le travail que nous leur demandons de faire», poursuit Nicolas Sarkozy.


Sur ce sujet, à l'issue du défilé militaire, le chef de l'État a déclaré que la France répondrait à la demande de son homologue américain d'aider les Etats-Unis en Afghanistan dans cette «bataille très difficile». «J'ai dit au président Obama qu'on aiderait parce qu'il faut que ce pays retrouve les conditions de sa liberté».
Pourtant, lors du dernier sommet de l'Otan, le président américain avait essuyé un refus de la part de son homologue français sur ce sujet. «Il y a tout le problème du Pakistan qui est une puissance nucléaire et dont le gouvernement mène un combat très courageux en ce moment», a ajouté Nicolas Sarkozy. «C'est difficile, c'est un travail qu'on doit faire».


» EN IMAGES - Le défilé du 14 Juillet

» 14 Juillet : Sarkozy choisit la sobriété