Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

BENOIT XVI dénonce l'antisémitisme en Israël


d'après M. Sz. (lefigaro.fr) avec agences
Le pape Benoît XVI à son arrivée à l'aéroport de Tel-Aviv, accueilli par le président israélien Shimon Pérès (à droite) et le premier ministre Benyamin Netanyahou (à gauche), le 11 mai 2009.
Le pape Benoît XVI à son arrivée à l'aéroport de Tel-Aviv, accueilli par le président israélien Shimon Pérès (à droite) et le premier ministre Benyamin Netanyahou (à gauche), le 11 mai 2009. Crédits photo : AP

Dans le cadre de sa première visite en Israël, le pape Benoît XVI a appelé à une réconciliation entre Israéliens et Palestiniens à son arrivée lundi en Terre Sainte. Il s'est engagé par ailleurs à honorer la mémoire des six millions de juifs victimes de l'Holocauste.

C'est ce qui s'appelle entrer dans le vif du sujet. Dès son arrivée en Israël, le pape Benoît XVI a vivement encouragé à une solution de paix entre Israéliens et les Palestiniens, alors que les négociations entre les deux parties sont au point mort. «Je plaide, avec tous les responsables, pour un examen de chaque voie possible vers une résolution juste des difficultés considérables afin que les deux peuples puissent vivre en paix dans leur pays respectif, dans des frontières sûres et reconnues internationalement», a déclaré le souverain pontife lors d'une cérémonie d'accueil à l'aéroport Ben Gourion, près de Tel-Aviv.


«Je viens, comme tant d'autres avant moi, pour prier sur ces lieux saints, pour prier spécialement pour la paix, ici en Terre sainte, et la paix dans le monde», a-t-il poursuivi.


Le souverain pontife est arrivé en provenance de Jordanie où il a passé trois jours. Le président israélien Shimon Pérès et le Premier ministre Benyamin Netanyahou étaient ensemble pour le recevoir à sa descente d'avion.

M. Peres l'a accueilli avec des mots de bienvenue en latin. «Ave Benedicte, princeps fidelium qui hodie terram sanctam visitas» (Salut au croyant parmi les croyants qui entame aujourd'hui une visite en Terre sainte).

«Je considère votre visite ici, en Terre sainte, comme une mission spirituelle de la plus haute importance: une mission de paix. Une mission qui consiste à semer les graines de la tolérance et à éradiquer celles du fanatisme», a déclaré le chef de l'Etat hébreu.

 

L'antisémitisme «répugnant»

Utilisant le terme hébraïque de «Shoah», le pape Benoît XVI a aussi condamné à son arrivée l'antisémitisme qui «continue de relever son visage répugnant dans plusieurs parties du monde». «C'est totalement inacceptable», a-t-il dit. Le pape Benoît XVI s'est d'ailleurs engagé lundi à honorer la mémoire des six millions de juifs victimes de l'Holocauste et à prier «pour que l'humanité ne soit plus jamais témoin d'un crime d'une telle ampleur».

La visite, sous haute surveillance policière, se déroule aussi sur fond de polémique et de tensions entre le pape et Israël avec la levée de l'excommunication de l'évêque négationniste Richard Williamson fin janvier. Israël s'oppose aussi à la béatification, souhaitée par Benoît XVI, de Pie XII accusé de passivité par les Juifs durant le génocide nazi. Le pape osera-t-il aborder cette "bavure" papesque ?

 

Ce serait une bonne chose que de prononcer des mots de rejets à l'encontre du négationniste Williamson, un salopard de haut vol.


 



Partager cet article

Repost 0