Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

PHOTOS D'ACTUALITE : florilège

En souhaitant à toutes mes lectrices et lecteurs un très bon dimanche

  . Dans les quelques églises ouvertes, les Mexicains, masque sur la bouche, prient pour que la menace de grippe porcine cesse. Dehors, notamment à Mexico City, le temps semble s'être arrêté. Magasins fermés, à l'exception des pharmacies, restaurants et cinémas vides : chacun reste chez soi alors que masques et médicaments manquent cruellement. Après le Mexique, les Etats-Unis et le Canada ont été touchés. L'Europe est menacée. Cette grippe d'un nouveau type peut être soignée à condition d'être traitée rapidement avec des antiviraux. Mais personne n'est naturellement immunisé. D'où la menace d'une pandemie. Dans les quelques églises ouvertes, les Mexicains, masque sur la bouche, prient pour que la menace de grippe porcine cesse. Dehors, notamment à Mexico City, le temps semble s'être arrêté. Magasins fermés, à l'exception des pharmacies, restaurants et cinémas vides : chacun reste chez soi alors que masques et médicaments manquent cruellement. Après le Mexique, les Etats-Unis et le Canada ont été touchés. L'Europe est menacée. Cette grippe d'un nouveau type peut être soignée à condition d'être traitée rapidement avec des antiviraux. Mais personne n'est naturellement immunisé. D'où la menace d'une pandemie. (Eliana Aponte/Reuters)
  La rainette aux yeux rouges (Agalychnis callidryas) prend le frais sous les pluies tropicales d'Amérique centrale. Les passionnés, fascinés par ses étranges yeux vermillon, se l'arrachent pour la glisser dans leur terrarium. C'est grâce à ces yeux qu'elle échappe aux prédateurs quand elle se repose. En les ouvrant brusquement, elle profite de l'effet de surprise que provoque leur couleur pour s'enfuir. L'espèce n'est pas considérée comme menacée, mais la population de cet étrange batracien aurait déjà considérablement diminué, notamment dans la selva mexicaine. La rainette aux yeux rouges (Agalychnis callidryas) prend le frais sous les pluies tropicales d'Amérique centrale. Les passionnés, fascinés par ses étranges yeux vermillon, se l'arrachent pour la glisser dans leur terrarium. C'est grâce à ces yeux qu'elle échappe aux prédateurs quand elle se repose. En les ouvrant brusquement, elle profite de l'effet de surprise que provoque leur couleur pour s'enfuir. L'espèce n'est pas considérée comme menacée, mais la population de cet étrange batracien aurait déjà considérablement diminué, notamment dans la selva mexicaine. (Thierry Montford/Biosphoto)
 Au mémorial de Villers-Bretonneux, un soldat australien se recueille pendant les cérémonies du jour anniversaire du premier engagement des forces armées australiennes et néo-zélandaises à l'étranger, le 25 avril 1915 (Anzac Day). Trois ans plus tard, presque jour pour jour, le 24 avril à 22 heures, les soldats australiens s'attaquaient aux troupes allemandes pour reprendre Villers-Bretonneux. «Ils étaient magnifiques, rien ne semblait pouvoir les arrêter», racontera un officier allemand. Cet acte de bravoure marquera la fin de l'offensive allemande sur la Somme. Quarante-six mille Australiens sont morts sur le front entre 1916 et 1918. Au mémorial de Villers-Bretonneux, un soldat australien se recueille pendant les cérémonies du jour anniversaire du premier engagement des forces armées australiennes et néo-zélandaises à l'étranger, le 25 avril 1915 (Anzac Day). Trois ans plus tard, presque jour pour jour, le 24 avril à 22 heures, les soldats australiens s'attaquaient aux troupes allemandes pour reprendre Villers-Bretonneux. «Ils étaient magnifiques, rien ne semblait pouvoir les arrêter», racontera un officier allemand. Cet acte de bravoure marquera la fin de l'offensive allemande sur la Somme. Quarante-six mille Australiens sont morts sur le front entre 1916 et 1918. (Michel Spingler/AP/Sipa)
 Cette année, les pluies qui se sont abattues au printemps sur la province de Jawzjan, dans le nord de l'Afghanistan, à l'ouest de la grande ville de Mazar-e Charif, ont permis la floraison de millions de coquelicots et autres fleurs sauvages à la frontière avec le Turkménistan. Une manne d'une beauté à couper le souffle qui prédit aux agriculteurs des vallées une belle récolte. À l'image de ce paysan qui inspecte lentement ses champs. Un îlot de paix aussi puisque la province de Jawzjan n'est pas l'un des terrains habituels de l'insurrection menée par les talibans, chassés du pouvoir à la fin 2001, qui est active essentiellement dans l'est et dans le sud du pays. Cette année, les pluies qui se sont abattues au printemps sur la province de Jawzjan, dans le nord de l'Afghanistan, à l'ouest de la grande ville de Mazar-e Charif, ont permis la floraison de millions de coquelicots et autres fleurs sauvages à la frontière avec le Turkménistan. Une manne d'une beauté à couper le souffle qui prédit aux agriculteurs des vallées une belle récolte. À l'image de ce paysan qui inspecte lentement ses champs. Un îlot de paix aussi puisque la province de Jawzjan n'est pas l'un des terrains habituels de l'insurrection menée par les talibans, chassés du pouvoir à la fin 2001, qui est active essentiellement dans l'est et dans le sud du pays. (Zabi/Xinhua/Xinhua Press/Corbis)
 Son visage a ému des millions de spectateurs et éclairé d'une nouvelle lumières les terribles bidonvilles de Bombay. Mais Rubiana Ali Qureshi, la jeune actrice du film «Slumdog Millionaire», n'a toujours pas de chance et sa soudaine célébrité ne l'a pas rendue plus heureuse. Son père aurait dernièrement tenté de la vendre et c'est la mère de la fillette de 9 ans qui aurait porté plainte auprès de la police indienne. Une affaire sordide et confuse révélée par le magazine britannique News of the World. Danny Boyle, le réalisateur du film huit fois oscarisé, a décidé de lui venir en aide. Avec l'aide du producteur du long-métrage, il a promis de lui octroyer une bourse jusqu'à ses 18 ans. Son visage a ému des millions de spectateurs et éclairé d'une nouvelle lumières les terribles bidonvilles de Bombay. Mais Rubiana Ali Qureshi, la jeune actrice du film «Slumdog Millionaire», n'a toujours pas de chance et sa soudaine célébrité ne l'a pas rendue plus heureuse. Son père aurait dernièrement tenté de la vendre et c'est la mère de la fillette de 9 ans qui aurait porté plainte auprès de la police indienne. Une affaire sordide et confuse révélée par le magazine britannique News of the World. Danny Boyle, le réalisateur du film huit fois oscarisé, a décidé de lui venir en aide. Avec l'aide du producteur du long-métrage, il a promis de lui octroyer une bourse jusqu'à ses 18 ans. (Sajjad Hussain/AFP)
 Sous cet étrange foisonnement de lichens, de filaments végétaux et d'herbes folles, des tireurs d'élite de l'armée iranienne. Au garde-à-vous à l'occasion de la parade organisée chaque année à Téhéran pour l'anniversaire de la création de l'armée nationale, ces hommes à la tenue peu propice à la marche n'ont pas manqué d'attirer les regards des curieux. Ils forment pourtant l'un des bataillons les plus redoutés des forces militaires iraniennes. Entraînés aux meilleures techniques de camouflage, ils peuvent rester immobiles des heures durant, parfaitement indétectables, prêts à faire feu sur la cible désignée. Leur neutralisation par les troupes adverses s'avère très délicate. Sous cet étrange foisonnement de lichens, de filaments végétaux et d'herbes folles, des tireurs d'élite de l'armée iranienne. Au garde-à-vous à l'occasion de la parade organisée chaque année à Téhéran pour l'anniversaire de la création de l'armée nationale, ces hommes à la tenue peu propice à la marche n'ont pas manqué d'attirer les regards des curieux. Ils forment pourtant l'un des bataillons les plus redoutés des forces militaires iraniennes. Entraînés aux meilleures techniques de camouflage, ils peuvent rester immobiles des heures durant, parfaitement indétectables, prêts à faire feu sur la cible désignée. Leur neutralisation par les troupes adverses s'avère très délicate. (Morteza Nikoubazl/Reuters)
 Alors que les rescapés du séisme qui a durement frappé les Abruzzes s'efforçaient tant bien que mal de célébrer les fêtes de Pâques, les pompiers qui poursuivaient les travaux de déblaiement ont découvert, lundi, une statue en marbre de la Vierge miraculeusement intacte. Elle était cachée sous les gravats de l'église de Paganica, près de la ville martyre de L'Aquila. Un peu partout dans la région, des milliers de déplacés ont assisté à la messe pascale dans les villages de tentes et les centres d'hébergement installés à la hâte par les autorités. Des prêtres ont donné la communion devant des autels improvisés et des secouristes ont distribué des œufs de Pâques aux enfants. Alors que les rescapés du séisme qui a durement frappé les Abruzzes s'efforçaient tant bien que mal de célébrer les fêtes de Pâques, les pompiers qui poursuivaient les travaux de déblaiement ont découvert, lundi, une statue en marbre de la Vierge miraculeusement intacte. Elle était cachée sous les gravats de l'église de Paganica, près de la ville martyre de L'Aquila. Un peu partout dans la région, des milliers de déplacés ont assisté à la messe pascale dans les villages de tentes et les centres d'hébergement installés à la hâte par les autorités. Des prêtres ont donné la communion devant des autels improvisés et des secouristes ont distribué des œufs de Pâques aux enfants. (Max Rossi/Reuters)
  À gauche : le pilote de course Romain Grosjean. À droite, son homologue Adam Khan. Leurs voitures ? Des monoplaces 2008 de Renault F1 Team, les R28. Le lieu ? Quelque part sur une route dans le désert de Dubaï, le 9 avril dernier, à l'occasion d'un test grandeur nature, dans le cadre du Renault F1 Roadshow. Un événement annuel destiné à médiatiser le sport automobile et la Formule 1. Pour sa sixième édition, l'équipe Renault s'est produite pour la première fois dans l'émirat. Le temps d'une spectaculaire démonstration, les deux pilotes se sont offert une course-poursuite hors normes dans des paysages grandioses. Un lieu idéal pour tester le potentiel de la R28. À gauche : le pilote de course Romain Grosjean. À droite, son homologue Adam Khan. Leurs voitures ? Des monoplaces 2008 de Renault F1 Team, les R28. Le lieu ? Quelque part sur une route dans le désert de Dubaï, le 9 avril dernier, à l'occasion d'un test grandeur nature, dans le cadre du Renault F1 Roadshow. Un événement annuel destiné à médiatiser le sport automobile et la Formule 1. Pour sa sixième édition, l'équipe Renault s'est produite pour la première fois dans l'émirat. Le temps d'une spectaculaire démonstration, les deux pilotes se sont offert une course-poursuite hors normes dans des paysages grandioses. Un lieu idéal pour tester le potentiel de la R28. (Éric Vargiolu/Reuters)



Partager cet article

Repost 0