Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

CESARS 2009, UN PEU TROP ELITISTE ?


Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !
Ave César 2009 ! Ave César 2009 !

 (lefigmadame)


Ave César 2009 !

Hier soir s'est tenue la très attendue 34ème cérémonie des César, au théâtre du Chatelet. Charlotte Gainsbourg a fait honneur à son rôle de présidente du jury et les acteurs ont reçu avec bonheur, ou raté avec tact, les plus belles récompenses du cinéma français. Le palmarès.


Malgré l'entrée médiocre d'Antoine de Caunes en danseur de claquettes façon Gene Kelly, les César 2009 ont donné, comme toujours, leur lot d'éclats de rire et de larmes de joie.


Vincent Cassel a reçu le César du meilleur acteur (Mesrine, Jean-François Richet) en essayant - en vain - de contenir son émoi et en remerciant son épouse Monica Bellucci en italien...


Yolande Moreau a raflé celui de la meilleure actrice - joli cadeau pour son 56ème anniversaire - pour son rôle dans Séraphine, de Martin Provost. Le film, grand vainqueur de cette édition, repart d'ailleurs avec sept César en poche, dont ceux de meilleur film, de meilleur scénario original et de meilleure musique.


Celui du meilleur réalisateur revient à Jean-François Richet pour son biopic Mesrine.


Parmi les séquences émotion, on retiendra sans doute les deux hommages posthumes à Claude Berri et Guillaume Depardieu, nominé pour le César du meilleur acteur (Versailles, de Pierre Schoeller), et la touchante humilité de Dustin Hoffman, tout bouleversé qu'il était de se voir remettre le César d'honneur.


Pour ce qui est de la rigolade, on repensera plutôt à la stratégie de Florence Foresti pour approcher Sean Penn, à l'actrice Emma Thompson racontant sa première rencontre avec Dustin Hoffman et à la fabuleuse imitation de Tootsie par Elie Semoun... En images


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :