Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

MASSACRE D' ENFANTS ET DE 2 ENCADRANTS DUNE CRECHE EN BELGIQUE

Infographie : Laure Kermanac'h (lefigaro.fr)
Infographie : Laure Kermanac'h (lefigaro.fr)
Info : Bastien Hugues avec lefigaro.fr et AFP

Selon le bilan définitif, deux enfants et un adulte sont décédés. L'auteur de l'attaque, qui a été arrêté, est un Belge de 20 ans, originaire de la région.
» EN IMAGES - Les familles sous le choc (lien actif)

L'ambiance était lourde vendredi après-midi à Termonde, ville d'un peu plus de 40.000 habitants située à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Bruxelles, où un homme de 20 ans armé d'un couteau a attaqué une crèche vendredi matin. Un bilan définitif fait état de trois morts, deux enfants et une puéricultrice. Une dizaine d'enfants et deux adultes, blessés dans l'attaque, ont été soignés et sont désormais hors de danger.


L'agresseur est entré vers 10 heures du matin dans le bâtiment. Il s'est rendu directement à l'étage dans la crèche où se trouvaient 6 adultes et 18 enfants, dont les plus âgés étaient âgés de 3 ans.

«Il est allé tout de suite vers les bébés et les a frappés, raconte, sous le choc, l'adjoint au maire de Termonde Théo Janssens, l'un des premiers arrivés à la crèche. Il y avait du sang partout, c'était incroyable. Vraiment, c'était un massacre...». «Les plus petits bébés étaient dans leur petit lit, ils dormaient sans doute», ajoute-t-il, des larmes aux yeux.


Un plan médical d'urgence a été déclenché. Les enfants blessés, en très bas âge, ont été emmenés dans plusieurs hôpitaux de la région. «Ils sont en état de choc et ont besoin d'une assistance psychologique», a indiqué le maire de Termonde, Piet Buysse. Deux victimes, blessées grièvement, sont hospitalisées, mais «leurs jours ne sont pas en danger».


Le tueur était de la région

L'auteur de la tuerie, dont «le visage était maquillé de noir et de blanc», a été arrêté. Blessé, il a été emmené à l'hôpital, où il a pu être interrogé par la police. «C'est un Belge de 20 ans, pas d'origine étrangère. Il ne s'est pas évadé d'une institution psychiatrique», a déclaré dans la soirée le procureur Christian Du Four, démentant une information qui avait circulé sur son compte. «Il n'était pas sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants», a précisé le magistrat au cours d'une conférence de presse. «Il n'a rien dit sur les faits», a-t-il ajouté, refusant de dévoiler à ce stade l'identité du suspect. Mais «il y a suffisamment d'indices de culpabilité pour le présenter au juge d'instruction et le placer sous mandat d'arrêt», a-t-il dit.


Après la dramatique tuerie, l'homme s'était d'abord réfugié à l'intérieur de la crèche, avant d'être interpellé dans un village voisin en tentant de prendre fuite en vélo, selon un témoin cité sur RTL Info.

Les parents, dont beaucoup étaient «sous le choc», ont été rassemblés dans un local municipal. Aidés par des psychologues, ils doivent procéder à l'identification des victimes, sur la base de photographies numériques.


Le premier ministre belge relaye l'émotion du pays

Dans un message de condoléances aux familles des victimes, le premier ministre belge Herman Van Rompuy s'est fait l'interprète de l'émotion du pays, encore sous le coup du procès d'une mère de famille qui avait égorgé ses cinq enfants et toujours secoué par de pénibles affaires de pédophilie, dont la fameuse affaire Dutroux.


«Une fois encore, le pays est sous le choc et endeuillé par cet épouvantable acte de violence perpétré dans une société qui aspire à vivre en harmonie et en paix avec chacun» et dont le gouvernement a «pris connaissance avec effroi», a-t-il écrit dans son message.

Herman Van Rompuy s'est par ailleurs félicité que «l'auteur des faits ait rapidement pu être arrêté grâce à l'action ferme de la police». Il a promis que «la police et les services de secours» allaient «tout mettre en oeuvre» afin d'«accompagner» dans l'épreuve les familles, les enfants et le personnel de la crèche.


MALGRE TOUTE CETTE HORREUR .........



» EN IMAGES - Les familles sous le choc : lien


Partager cet article

Repost 0