Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

100 000 $ D'AMENDE POUR FERRARI : PAS ASSEZ !!!

Ferrari : une amende pour débuter

Fernando Alonso sur le podium devant un Felipe Massa le visage fermé
Fernando Alonso sur le podium devant un Felipe Massa le visage fermé Crédits photo : Panoramic

Ferrari a été sanctionnée d'une amende de 100 000 dollars pour avoir passé des consignes de course durant le Grand Prix d'Allemagne. Le Conseil Mondial de l'Automobile pourrait décider de plus lourdes sanctions dans les jours à venir.

Les commissaires du Grand Prix d'Allemagne n'ont pas mis longtemps pour trancher. Coupable d'avoir passé des consignes d'équipe par radio à Hockenheim ce dimanche, la Scuderia Ferrari a été sanctionnée d'une amende de 100 000 dollars. Une goutte d'eau dans le budget de la prestigieuse écurie italienne qui pourrait toutefois payer au prix cher sa manœuvre pourtant interdite par le règlement depuis 2002. Car l'affaire n'est pas terminée. Le Conseil Mondial de l'Automobile s'est saisi de l'affaire et l'équipe sera convoquée dans les prochains jours pour s'expliquer. Avec, au bout de l'audience, de possibles sanctions plus lourdes à la clé.


Une pratique interdite depuis 2002

 
Au 48e tour de course, la direction du team transalpin est entrée en contact radio avec Felipe Massa alors en tête de la course devant Fernando Alonso, avec ces quelques mots : «Fernando est plus rapide que toi… Peux-tu me confirmer que tu as compris le message ?» Une consigne déguisée qui a poussé le Brésilien à s'effacer quelques secondes plus tard devant l'Espagnol qui a filé vers la victoire. A l'issue de la course, Stefano Domenicali, patron des Rouges, mais aussi le team manager Massimo Rivola ainsi que les deux pilotes Fernando Alonso et Felipe Massa ont été convoqués. Après audition, ceux-ci ont donc considéré que Ferrari avait enfreint l'article 39.1 du règlement sportif interdisant toute consigne d'équipe mais aussi l'article 151c évoquant une atteinte à l'image de la discipline.


Massa mal à l'aise


Après la course, le malaise était de toute façon palpable en conférence de presse. Sans reconnaitre les consignes, Felipe Massa ne dissimulait pas sa frustration : «Oui, je pense que je la méritais. Le départ avait juste été fantastique et mon début de course avec les pneus tendres était parfait. Ensuite, j'ai eu un peu plus de mal avec les pneus durs mais j'étais en tête. Je n'ai pas à commenter ce que l'on m'a dit à la radio. Tout ce que je peux dire, c'est que je travaille pour l'équipe et qu'aujourd'hui, je pense avoir fait du bon boulot. » De son côté, Fernando Alonso se félicitait du travail d'équipe en évitant soigneusement d'évoquer la polémique. «Nous essayons toujours de faire le spectacle pour le public. Comme Felipe l'a dit, nous travaillons pour des entreprises et des équipes. Nous avons vu cette année des incidents entre équipiers. Aujourd'hui, Ferrari a 42 points dans la poche. Et nous sommes là pour ça.» L'Espagnol, qui conserve ses 25 points acquis à Hockenheim, devra sans doute se montrer plus convaincant dans quelques jours devant le Conseil de la FIA.


 

drapeau---damier

Partager cet article

Repost 0