Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur

Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.

LE GOUVERNEMENT AUX ABOIS CHERCHE A IMPOSER, AGIR EN DESPOTE, AU PROFIT DES MINORITES VISIBLES

LE GOUVERNEMENT AUX ABOIS CHERCHE A IMPOSER, AGIR EN DESPOTE, AU PROFIT DES MINORITES VISIBLES

Le Chef de la Tribu, son 1er Sinistre et leur gouvernement sont aux abois, rejetés par 86% des Français, du jamais vu, Tout cela les rend nerveux, ils en oublient la démocratie, préparent les semaines à venir et soutiendront toute initiative allant dans le sens des minorités visibles, il ne leur reste plus que ça, ça tombe bien, c'est dans leur idéologie.

L'arsenal totalitaire est à portée de main. Les intensifications de l'antiracisme officiel, de la déculturation scolaire et de la propagande médiatique sont les outils les plus performants.

Les intensifications de l'antiracisme officiel, de la déculturation scolaire et de la propagande médiatique sont les outils les plus performants. La nouvelle ministre de l'Éducation est intouchable parce qu'elle représente la jeunesse et, plus encore, la diversité. Mais c'est Valls qui rappelle ce caractère exotique, alors qu'il admoneste ceux qui «ramènent constamment des populations à leurs origines». C'est Emmanuel Macron, nouveau ministre de l'Économie, qui explique dans Le Point qu'il faut aider ceux qui n'ont pas d'emploi et singulièrement «les jeunes et les Français d'origine étrangère». Najat Vallaud-Belkacem elle-même justifie l'abandon les bourses au mérite, trop élitistes, pour leur préférer «des bourses accordées sur des critères sociaux», c'est-à-dire, pour l'essentiel, sur des préférences ethniques.

Ces «antiracistes» sont fascinés par les nouvelles minorités, au point d'inviter les indigènes à effacer leur propre passé et à se faire oublier. Le ghetto des idéologues n'a d'autres préoccupations que de s'acharner à araser la culture française, en pensant la rendre abordable aux nouveaux venus. C'est ce désintérêt pour les héritages que valide la ministre, soutenue par les associations féministes, quand elle explique (Le Monde, mardi) vouloir «transmettre une culture de l'égalité, de la mixité et du respect entre les filles et les garçons». Ces préoccupations sociétales vident sciemment la nation de ses valeurs émancipatrices léguées au fil des siècles. Les dictatures, pour s'assurer de la docilité des esprits et du clonage des comportements, ont toujours eu comme objectifs de réduire la maîtrise des mots, des connaissances, des capacités de raisonnement.

Faudrait-il se résoudre à cette servitude, au prétexte de respecter une icône? Faudrait-il pareillement ne rien oser dire du laxisme de la politique pénale de Christiane Taubira, sous peine d'être soupçonné d'arrière-pensées détestables? C'est pourtant ce que la gauche sur la défensive entend plus que jamais imposer, avec l'aplomb du déconstructeur et la brutalité du rééducateur. Dans ce combat, elle peut compter sur ses relais médiatiques. Ceux-là n'ont jamais particulièrement brillé par leur esprit critique, sinon quand il s'agissait d'alimenter l'anti-sarkozysme. Elle a aussi comme alliée la partie la plus militante de la magistrature, qui n'a pas renoncé à ajouter des obstacles au retour de l'opposition au pouvoir.

Nous devons rester vigilants, les despotes sont dans les starting-blocks !

Partager cet article

Repost 0